Entrez si vous êtes prêts à rejoindre la ville du crime...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Visite nocturne [PV Kagi]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Jeu 7 Mar - 21:22

*minuit pile, bureau de Dark Hawk*

Des photos, des lettres, des dossiers en vrac balancés sur le bureau de chêne dans la "chambre" de la tueuse Italienne; voici sur quoi était penchée Dark Hawk depuis plus de deux heures, un verre de whisky dans une main, une des nombreuses photos dans l'autre. La jeune femme finit son verre puis le posa sur un coin de son bureau, avant de caresser du bout de ses doigts glacés la photo de son ancienne famille.

Ses parents, son frère et elle y figuraient, l'air grave, droits, stricts. Aucune joie, aucun bonheur ne pouvait se lire sur ces visages durs et froids. Les quatre personnes étaient neutres, rien ne venait nuancer leurs traits. Ils semblaient tous vides, vides de sentiments humains, vides d'émotions. Et c'est ce qu'ils étaient, surtout les parents. Des monstres, sans états d'âmes. Sans coeur ni compassion, ils ne s'intéressaient qu'à l'argent. L'argent, rien que l'argent. Ils ne juraient que par ça. Dark Hawk, elle, elle tentait d'être à peu près normal - dur à croire, quand on voit ce qu'elle est devenu, non ? - alors que son frère faisait tout pour l'enfoncer et être le préféré...

Dark Hawk lâcha la photo et prit son visage entre ses mains, les coudes posés sur le bureau. Quelques larmes coulèrent entre ses doigts fins alors qu'elle repensait à toutes les horreurs qu'elle avait subit durant son enfance, les tortures, la prison... Quelqu'un toqua à sa porte, stoppant ses larmes. Elle ne bougea pas. Elle tourna à peine la tête vers la porte puis soupira.

-C'est Boia, je peux entrer ?


-Te gêne pas...


La montagne de muscles entra dans le bureau, l'air inquiet. La voix faible de Dark Hawk ne lui disait rien de bon, et les photos éparpillées sur le bureau non plus. La tueuse le laissa approcher, la tête dans ses mains, totalement désespérée. Boia Nero prit une chaise et s'assit dessus, à côté de la jeune femme. Il inclina la tête sur le côté et lui caressa le dos, gentiment.

-Encore ta famille ?


-Encore et toujours...
fit Dark Hawk avant de tourner la tête vers le tueur. Ils me torturent...

-N'y penses plus, ils n'en valent pas la peine.

Dark Hawk se leva se son fauteuil, le visage triste puis s'assit sur les genoux de Boia Nero. Ce dernier la prit dans ses bras, l'air désolé, avant de la câliner un peu pour la consoler. Il savait bien qu'elle avait beaucoup souffert à cause de sa famille d'horreurs et que ça la torturait, et c'était bien pour ça qu'il prenait soin d'elle. Il l'aimait réellement et ne supportait pas de la voir ainsi, effondrée dans son coin à cause d'eux.

Leur relation compliquée car considérée comme étant impossible à cause des traditions durait depuis bien des années, avant même qu'elle ne sorte de prison. Boia Nero lui rendait visite, assez souvent, discrètement pour ne pas alerter les autres et garder ces moments privés et secrets. L'arrivée du petit Jeffery l'avait quelque peu refroidit, par la même occasion. Il ne s'attendait pas à voir d'enfant auprès de la jeune femme, d'autant plus qu'il pouvait être le père; Depuis le début, ou presque, Boia Nero savait où se trouvait Dark Hawk mais ils ne voulaient rien dire à personne, parce que jugé trop dangereux par la jeune femme, à l'époque. En bref, depuis des années, ils s'aimaient en cachette.

Dark Hawk se colla contre son cher tueur et se calma rapidement. La simple présence du taré la réconfortait et la faisait sourire. Boia Nero la câlina pendant un long moment, sans dire un mot, réfléchissant à leur situation et aux récents évènements comme par exemple leur arrivée à Gotham, les quelques meurtres qu'ils avaient déjà commis et leur association avec Kagi, le Yakuza Gris totalement taré et drogué. Après cette rencontre inattendue, il avait tenu à mettre les choses au clair avec Dark Hawk et s'assurer qu'elle ne ressentait rien à son égard. La réponse était claire, nette, et précise: "Nan." Ca lui avait suffit.

-Hm...


-Hm ?

-Je vais aller faire un tour avec les bêtes... Je serai de retour vers 3 heures, je pense.


-Mwokay.


Dark Hawk se leva et essuya les dernières traces de ses larmes avant de se diriger vers une armoire où elle rangeait ses armes. La jeune femme les prit, toutes, et les rangea dans son manteau d'été en cuir puis accrocha Ouroboros à sa hanche. Juste avant de partir, elle repartit voir Boia Nero qui n'avait pas bougé de place. Elle l'embrassa sur une joue avant de descendre dans le hall, l'air un peu plus joyeux qu'avant. Ses chiens attendaient, près des bras mécaniques de l'usine. Dark Hawk attrapa la laisse de Brute puis siffla les autres bêtes qui la rejoignirent, à l'entrée. La tueuse Italienne, habillée comme en été - c'est à dire, presque pas - , couraient dans les ruelles sombres, à la recherche d'une proie. Une proie qu'elle trouva bien vite...

Cachée dans une ruelle, dans l'obscurité, elle attendait. Un jeune homme asiatique trainait, seul, prêt d'une place de marcher vide. Il s'adossa contre un poteau électrique avant de sortir une cigarette de l'une de ses poches qu'il s'apprêtait à allumer quand tout à coup... un trio de crétins sans intérêt vint l'encercler. Des occidentaux qui se croyaient supérieurs à lui, des loubards, des idiots dénués de cervelle. L'asiatique ne réagit pas, au début. Il ne répondait pas aux railleries des crétins qui l'encerclaient. Ces derniers commencèrent alors à le bousculer, à l'insulter encore d'avantage...

-Alleeeeez Suong, passe-nous l’Ecstasy que tu nous dois, fais pas ton chieur !
râla le premier.

-Ouais l'asiat', file la nous avant qu'on t'explose !
gronda le second.

-Les gars, les gars... traitons-le avec respect...
fit le dernier, le plus grand, en s'inclinant devant l'asiatique.

Le dernier qui semblait être le chef attrapa le dit Suong par la gorge, le faisant lâcher sa cigarette. Il leva le nez vers le loubard et écarquilla les yeux. Alors qu'il s'apprêtait à lui coller une droite dans la mâchoire, un rire glacial et malsain résonna. Dark Hawk avait décidé de s'emmêler...malheureusement pour les loubards. Le trio d'idiot se retourna et le chef afficha un sourire mauvais. Dark Hawk sortit de l'ombre, seule. La tête haute et le corps parfaitement droit, elle se tenait à quelques mètres d'eux, les mains sur les hanches.

- Salut les gars, alors, vous démontez du chinois, ce soir ?


-Hellooooo ma jolie ! T'es venue nous récompenser ?


-Steve, celle la, elle est à moi.


-C'est ça ouais, cause toujours! Elle est soit pour moi, soit pour Rokk.


-Ta gueule Bob...


L'asiatique semblait soulagé de voir Dark Hawk; il devait certainement la prendre pour une justicière, ou quelque chose dans le genre... S'il savait à quel point il se trompait... Dark Hawk s'avança en se déhanchant quelque peu, les mains toujours sur les hanches. Rokk, le chef, ne lâcha pas pour autant Suong, au contraire. Il le colla contre le lampadaire tout en lançant un regard intrigué et vicieux à Dark Hawk. Cette dernière s'arrêta à environ 4 mètres d'eux. Steva vint à sa rencontre en se frottant les mains, se disant certainement qu'elle serait facile à avoir... Il ne vit pas venir le coup de pied dans le visage qui l'envoya en l'air - pas comme il le voulait, certes -, suivit de près par un autre coup de pied dans l'estomac qui l'envoya dans un mur. Bob sursauta puis attrapa un barre de fer qui trainait au sol. Il fonça sur Dark Hawk qui ne bougea pas. Elle utilisa une fois de plus des longues jambes de gazelle pour le désarmer puis le faire valser vers son pote. Il ne restait plus que Rokk.

-Ils sont indignes de moi. Tu viens, mon grand ?


L'idiot obéit, aveuglé par la beauté mortelle de Dark Hawk. Il lâcha Suong qui s'écrasa au sol et reprit son souffle lentement. Au moment même où il essaya de l'embrasser, Dark Hawk l'attrapa par la gorge et prit son bras gauche d'une main. D'un geste vif, elle lui brisa le bras, sans le lâcher pour ensuite le faire reculer. Elle ne lui laissa le temps que d'attaquer une seule fois. Il tenta sa chance en fonçant sur elle, son bras utilisable comme bouclier. Dark Hawk prit appuis sur les épaules solides du loubard et sauta au dessus de lui avec grâce et finesse.

Les deux autres crétins se relevèrent puis attaquèrent à leur tour la tueuse avec des couteaux de qualité médiocre. Elle esquiva les coups, sautant avec élégance au dessus d'eux et reprenant appuis plus loin. Dark Hawk saisit ses dagues et finit par attaquer. Elle trancha la chair molle et pâle des loubards, un large sourire malsain aux lèvres. Ils ne capitulèrent pas pour autant.

-Toujours pas épuisés ? J'admire votre endurance, messieurs... Dommage que vous ne puissiez pas résister à ceci...


Dark Hawk claqua des doigts et ses chiens sortirent de l'ombres, tout crocs dehors. Ils se jetèrent sur les loubards, déchiquetant leur visage avec un plaisir certain. Les cris de terreur et de douleur du trio de crétins résonnèrent durant un long moment, réveillant le voisinage. Pendant ce temps, Dark Hawk partit voir Suong. Elle l'aida à se relever en lui tendant la main droite, couverte de sang. L'asiatique la saisit, incrédule et tout souriant et se releva.

-Merci beaucoup, vous m'avez sauvé la vie !


-Oui, mais...


Dark Hawk lui planta sa dague dans l'abdomen. Elle enfonça d'avantage la lame dans le corps de Suong et lui murmura à l'oreille quelques mots:

-...Je ne supporte pas la concurrence...


Elle laissa le cadavre retomber au sol, mollement, puis récupéra son arme. Une bonne chose de faite. Elle siffla ses chiens qui accoururent auprès d'elle, la gueule couverte de sang, la queue frétillante et le regard fou. Ils tremblaient d'excitation. Dark Hawk récupéra la laisse de Brute puis repartit aussi vite qu'elle était venue. Suong se vidait lentement de son sang, crachotant un peu de ce liquide vital de temps à autre, le regard vide. La vie le quittait, peu à peu, et il sentait son corps devenir froid, ses membres devenir lourds et son souffle diminuer... Encore une autre âme que Dark Hawk avait fauchée.

*1h34, entrepôt de Kagi*


Après une bonne partie de chasse durant laquelle Dark Hawk avait tué de nombreuses personne et s'était recouverte de sang, le groupe de tueurs fous se retrouva devant les portes de l'entrepôt du Yakuza. Dark Hawk haussa les épaules puis toqua à la porte. Rien ne se passa. Elle toqua un peu plus fort. Aucune réponse.

"..."


La porte de l'entrepôt vola à plus de 5 mètres, projetée par un coup de pied de Dark Hawk. Elle atterrit dans un grand fracas, ce qui la fit sourire. Au moins, tout le monde savait que quelqu'un venait d'entrer dans l'entrepôt... La jeune femme entra, tranquillement, les poings sur les hanches et la laisse de Brute accrochée à son poignet. Les bêtes trottinèrent à l'intérieur de l'entrepôt, griffant le sol froid au passage. Dark Hawk tourna la tête dans tous les sens, cherchant un Yakuza à interpeler. Personne.

-Bon, tant pis.


Dark Hawk se posa tranquillement sur une caisse non loin d'elle, la couvrant de sang au passage, croisa les bras ainsi que les jambes et attendit tout simplement qu'un Yakuza apparaisse pour lui dire que leur cher maître n'allait pas tarder à arriver, etc, etc. Dark Hawk invita ses chiens à monter sur la caisse à leur tour. Les bêtes ne se firent pas prier et grimpèrent à leur tour à côté de la jeune femme. Brute se posta derrière elle, allongé, Whisky était assis à sa droite, Poker à sa gauche et Sanguin était allongé sur ses cuisses, comme quand il était un chiot. La jeune femme lui caressa tendrement la nuque alors qu'il posait sa tête fine entre ses pattes avant, levant de temps à autre les yeux vers sa maîtresse.


-J'espère qu'ils vont se ramener, j'm'ennuie moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Sam 9 Mar - 17:57

A une heure et trente quatre minutes, généralement, tout le monde dort.
Ou presque.
Du moins, dans la logique de Kagi, c'était le cas.
Les chambres avaient été insonorisées depuis qu'Aloysius et Adélaïde étaient arrivés; surtout quand on les entendait faire, c'était assez désagréable pour une majorité. Aucune retenue ces deux là, surtout la secrétaire.
Il ne manquait qu'un seul à l'appel et qui n'était pas encore arrivé, c'était le jeune Kemuri, le jeune et talentueux maître-coq de la famille, galant et séduisant.

La vieille porte de l'entrepôt avait volé à plus de cinq mètres. Shitsuji et Kurai allaient gueulé. Surtout Shitsuji en tous cas.
C'est eux qui devront réparer la porte.
Bon, on s'en fiche, ce ne sont que les majordomes, et puis la porte aurait été changé quoiqu'il arrive; rénovation de l'entrepôt dans le but d'en faire une maison close, pour cacher leurs véritables intentions aux yeux des simples sbires, des citoyens, des flics, des justiciers, de tous.
Personne ne devrait jamais savoir ce qu'ils veulent vraiment. Jamais. La vérité n'en serait que plus...horrible que leurs omissions et les quelques mensonges que haïssait tant Kagi, avec véhémence.
Il détestait mentir et se détestait lui-même de devoir mentir à même ses propres hommes de main, l'élite de la famille qu'il considérait comme des enfants, ses enfants qu'il n'aurait jamais.

Kagi s'était précipité dans le hall.
Une silhouette qui ne lui était pas inconnue était entrée.
Une silhouette féminine des plus attrayantes à ses yeux.
Dégageant une aura mortelle mais à la fois empreinte de vie. Elle arrachait la vie et donnait la mort, mais était vivante tout en restant proche de la mort qu'elle côtoyait.
Elle était une femme fatale au sens propre.
Elle était magnifique. Si belle, si...les mots manquent tellement pour la décrire elle, qui faisait battre le coeur imaginaire de Kagi; ce coeur qu'il aimerait tant avoir. Depuis toujours il en rêvait. Un coeur.
Depuis dix-huit ans.
Cette femme était une femme à la beauté dure et froide, une tueuse, une véritable sadique qui se réjouissait de la souffrance et de la mort d'autrui. Elle était comme lui, quand lui avait été plus jeune.
Elle hantait ses nuits.
Elle était la terrible et mortelle muse qui lui donnait l'inspiration de vivre. Elle était tel un poison mortel qui s'insinuait dans ses veines et qui peu à peu le faisait mourir.
Mourir. D'Amour.
Etrange sentiment. Les vivantes ne lui donnent jamais ce sentiment, c'était bien la première fois.
Elle était une de ces personnes que l'on pouvait considérer comme étant une allégorie. L'allégorie de la Beauté Fatale, de la Beauté Mortelle qui perdait tous les hommes volontiers jusqu'à les faire périr ou qui les faisaient périr de ses propres mains.

Enfin bref.

Le Yakuza Gris revint à la réalité.


-Que puis-je pour vous très chère? Vos amis de la dernière fois ne sont pas avec vous?
________________
-Excusez-moi, quelqu'un pourrait-il m'indiquer l'entrepôt abandonné de Chinatown?

Les gens médusés s'écartaient à son passage, murmuraient et s'éloignaient en courant, craignant la malchance.
Le jeune homme les regarda intrigués.
Pourquoi le fuyait-on ainsi?
Il haussa les épaules, déambulant dans le quartier, valise à roulette en main, et sac-à-dos sur l'épaule, clope au bec, lunettes à verres fumés sur ses yeux...


-Décidément, je ne comprendrai jamais ces Américains...Qu'est-ce qu'il peut bien leur faire peur à propos de l'entrepôt? Ok, à part les rumeurs et les cadavres...

...et flingue dans une autre main.
D'ailleurs, quand il se rendit compte de sa bourde, il le rangea aussi sec, mais c'était un peu tard. La police allait pas tarder.
Il courut.
Mais ne connaissant pas le chemin, il allait bien vite se rendre compte que cette ville était comme un dédale si on ne connaissait pas le coin. Et il était bien loin de Chinatown encore.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Sam 9 Mar - 19:07

Kagi déboula dans le hall puis s'arrêta net en voyant Dark Hawk. Manifestement, elle ne le laissait pas si indifférent que ça...

-Que puis-je pour vous très chère? Vos amis de la dernière fois ne sont pas avec vous?

-Hehe, contente de vous revoir également...


La jeune femme souleva son chien et le déposa au sol avant de se lever, souriante. Voir Kagi la rendait heureuse, elle ne savait pas pourquoi. Elle l'aimait bien, ce taré aux longs cheveux gris. Ses chiens, par contre... Brute descendit immédiatement de la caisse où il était quand il le vit arriver pour se mettre entre Dark Hawk et lui, les crocs bien à découvert. Whisky et Poker firent de même, tête haute et babines retroussées. Sanguin pointait la sortie de l'entrepôt du bout du museau pour inciter sa maîtresse à sortir le plus vite possible. Dark Hawk n'en fit rien, elle se contenta claquer des doigts. Les bêtes dressèrent leurs oreilles sur le haut de leur crâne et se rangèrent à côté de la tueuse, droits et fiers.

-Non, mes tarés ne sont pas là. Je n'ai en aucun cas besoin d'eux durant une petite visite nocturne, vous ne croyez pas ?


Et elle n'avait pas besoin non plus d'eux durant une partie de chasse, sauf si la dite partie se transformaient en sortie dans un bar ou en attaque de casino... Ce qui n'était pas le cas, en ce moment même. Dark Hawk rendait juste une petite visite de courtoisie à Kagi, en pleine nuit...Tout à fait normal, vous ne croyez pas ? Elle déprimait, en plus, et ne savait vers qui se tourner. Elle décida donc d'aller voir un homme qui la faisait sourire et qui, au passage, lui résistait en combat. Logique, non ?

-Alors, comment allez-vous depuis ma dernière visite ?


Dark Hawk espérait que sa jambe guérissait. Elle n'y était pas allée de main morte, avec Ouroboros et maintenant qu'elle y repensait, elle se rendait compte qu'elle aurait très bien pu lui arracher la jambe sans même le vouloir. Un frisson lui parcouru l'échine quand cette pensée lui traversa l'esprit.... ou peut-être n'était-ce dû qu'à ses habits excessivement légers pour la saison ? C'est possible aussi.

Elle repensa au combat qu'ils avaient mené, l'autre jour. Violent, quelque peu sanglant et douloureux mais très amusant pour elle. Dark Hawk avait adoré se battre contre le Yakuza Gris dans ce mach à mort qui avait tourné en simple combat sans grand intérêt. Pourtant, il lui avait été utile. Cela lui avait permis d'évaluer rapidement les capacités de Kagi et de le tester un peu. Il ne l'avait pas déçue. Assez vif et endurant, plutôt agile et fort en combat rapproché et surtout, très chanceux. Si sa faux n'était pas tombée sur Dark Hawk, elle l'aurait tué sur le champ et aurait donné son cadavre en pâture à ses chiens. Bien sûr, elle n'aurait pas traîné dans l'entrepôt très longtemps: trop dangereux.

Ce que Kagi ne savait pas, durant le combat, c'était que Dark Hawk l'évaluait au passage pour autre chose, quelque chose de très important pour le groupe d'Italiens... Quelque chose de secret qui tenait beaucoup à coeur à Dark Hawk. Depuis des années, elle cherchait un homme capable de la désarmer durant un combat à mort, mais aussi un homme qu'elle aimerait tout au long de sa vie. En clair, elle cherchait un mari. Elle avait longtemps cherché, sans trouver l'homme qui lui fallait. De nombreuses têtes étaient déjà tombées à cause d'elle. Des hommes prétentieux et surtout des crétins incapables de se défendre eux même. A chaque fois, c'était un carnage, une vraie boucherie. Le sang coulait à flots et les hurlements résonnaient à Hell Gate, dans le fin fond de la forêt dite "maudite"... La belle époque, pour Dark Hawk.


"Serait-ce le bon ? Je l'espère..."


[HRP: Il est tout couuuuuuurt, désolée TT_TT ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Dim 10 Mar - 14:07

-Hehe, contente de vous revoir également...

Il ne sut pourquoi, cette phrase lui fit quelque chose. L'endroit où son coeur devait se trouver se serra, mais au lieu que cela lui fasse mal, il se sentit bien.
Il se sentait...content. Heureux? De quoi exactement?

Il n'avait pas fait attention aux chiens. De toute façon, il avait l'habitude.
C'était un peu comme les shibitos en fait...sauf qu'eux étaient vivants...quoique les shibitos aussi...en principe...


-Non, mes tarés ne sont pas là. Je n'ai en aucun cas besoin d'eux durant une petite visite nocturne, vous ne croyez pas ?

-En effet...

-Alors, comment allez-vous depuis ma dernière visite ?


-Ma foi, je vais très bien, pourquoi?

Il s'assit sur une caisse, tranquillement. Sa jambe ne le faisait pas souffrir. C'est...comme s'il n'avait jamais rien eu.

-Je trouve que Wanryoku et Roy ont fait un beau travail! Je n'ai rien du tout, comme si jamais nous nous étions battu!...à part quelques bleus...mais je pense y survivre.

Il s'étira, faisant craquer les os de sa colonne vertébrale.


-Je me rouille de plus en plus, c'est pas croyable ça! Je suis le Faucheur Gris minceuh! dit-il alors qu'en fait il se parlait à lui-même.

Vous savez ce que c'est! On se croit tout seul alors qu'il y a quelqu'un mais vous savez pertinemment qu'il y a quelqu'un mais vous parlez tout fort alors que vous ne faisiez que penser...ok, c'est pas très clair comme phrase...

Il ressortit sa faux et...d'où il la sortait lui?
Simplement cachée dans l'ombre. C'est fou à quel point Kagi semblait manier l'art des illusions pour faire croire de nombreuses choses qui n'étaient pas. Ou alors n'était-ce dû qu'à la pénombre; car l'on croirait parfois voir sortir les choses de nulle part. Mais seuls les crédules croyaient en des pouvoirs mystiques qu'il aurait, juste avant de mourir.
S'il n'avait pas été un parrain yakuza, il aurait été illusionniste, et il aurait eu un sacré succès.

La faux qu'il avait cette fois-ci en main, était tout à fait différente de l'autre, tout en restant semblable.
Le manche était plus court, blanc, très blanc. La matière était dure et blanche...comme de l'os. Tout en haut du manche, il y avait un crâne humain. La lame recourbée de la faux était noire et luisait comme d'un éclat maléfique, empreinte d'une vie malveillante. Dans les orbites du crâne, en guise d'yeux, il y avait deux obsidiennes oeil céleste; pierres noires et rondes, travaillées et retravaillées pour qu'elles s'ajustent au crâne.
Les yeux semblaient jeter un regard malveillant, maléfique vers le Yakuza Gris.


-Mes ancêtres l'appelaient "Commencement". Elle est très vieille, mais toujours fidèle à son propriétaire, bien qu'un tant soi peu effrayante pour les ennemis. Ceux qui font les armes de la famille Akumu, depuis cinq siècles, de génération en génération, se sont transmis un étrange secret. L'on dit que chacune de ces armes forgées, fabriquées par eux sont empreintes d'une vie, qu'elles ont...une sorte d'âme. C'est du moins la légende. "Commencement" est très vieille, elle a été la faux fidèle du premier Faucheur Gris; mon ancêtre.

Il caressa tendrement le haut du crâne.

-Pas vrai le vioque Taniguchi? Vieil ennemi, j'espère que tu pourris au fond des geôles de l'Enfer, fallait pas t'attaquer à l'ancêtre Tanaka!

Bref...

-Vous êtes une personne exceptionnelle Miss Hawk san. Je sens que nous irons loin dans nos affaires futures et prochaines. Et à personne exceptionnelle, je serai honoré que vous acceptiez un prochain présent que je ferai parvenir du Japon, si vous le permettez. Mais en attendant...laissez-moi vous offrir un peu de thé et quelques douceurs d'Asie, enfin, si vous le souhaitez...

Il claqua des doigts.
Ses deux majordomes sortirent de la pénombre d'où ils se cachaient depuis l'arrivée de Kagi dans le hall.
Ils avaient déjà un plateau chacun en main, en argent.

Shitsuji avait deux bols à thé et une théière fumante. Kurai avait des pâtisseries asiatiques et du nougat vietnamien.
Dans la famille, la prévoyance est de mise.

Les deux déposèrent le contenu de leurs plateaux sur une caisse servant de table et s'inclinèrent avant de disparaître dans l'ombre.
Kurai revint quelques secondes plus tard, des coeurs humains pour les chiens.


-Kagi sama, dit Kurai, Shitsuji est parti chercher Kemuri, il s'est perdu en ville.

-Ah bien! Miss Hawk, aimez-vous la bonne cuisine de tous les horizons? Si cela vous tente, vous pourriez revenir autant de fois que vous le désirez ici, pour déguster les mets fins du maître-coq qui ne devrait plus tarder à arriver. Il excelle dans ce domaine et c'est un excellent chef cuisinier, pourvu qu'on le lui donne précisément ce que l'on souhaite manger.

Kagi sourit en servant du thé à la jeune femme et lui faisant signe de s'asseoir si elle le voulait bien.
Ici, c'était bien fort rare la compagnie de charmantes jeunes femmes. Vivantes.
Alors Kagi faisait son possible pour que Dark Hawk se sente bien et revienne quand elle le voudra.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Sam 16 Mar - 1:01

-Je trouve que Wanryoku et Roy ont fait un beau travail! Je n'ai rien du tout, comme si jamais nous nous étions battu!...à part quelques bleus...mais je pense y survivre.

Cette simple phrase fit sourire la jeune femme. C'était stupide mais ce que disait Kagi l'amusait quelque peu. Il la mettait à l'aise, de cette façon.

-Je me rouille de plus en plus, c'est pas croyable ça! Je suis le Faucheur Gris minceuh!


-Hehe, si ça peut vous rassurer, vous ne faites pas votre âge et vous vous débrouillez vraiment bien en combat.


Dark Hawk n'avait pas l'habitude de dire des compliments donc quand elle en disait, il fallait les prendre au sérieux et ne pas penser qu'elle mentait ou s'en ficher. Elle n'était pas du genre à complimenter les gens, leur "lécher les bottes". Non, Dark Hawk était dure et franche. Elle disait souvent la vérité, presque même en permanence. Il lui arrivait, de temps à autres, de mentir pour engager un combat et provoquer les ennemis, mais c'était très rare. Elle savait parfaitement mentir, et surtout, elle savait mentir au bon moment.

-Mes ancêtres l'appelaient "Commencement". Elle est très vieille, mais toujours fidèle à son propriétaire, bien qu'un tant soi peu effrayante pour les ennemis. Ceux qui font les armes de la famille Akumu, depuis cinq siècles, de génération en génération, se sont transmis un étrange secret. L'on dit que chacune de ces armes forgées, fabriquées par eux sont empreintes d'une vie, qu'elles ont...une sorte d'âme. C'est du moins la légende. "Commencement" est très vieille, elle a été la faux fidèle du premier Faucheur Gris; mon ancêtre.

Une bien belle arme. La jeune femme fixait les yeux dans le crâne de la faux avec insistance. Elle était maléfique, cette faux. Elle sentait la mort. Qui sait combien d'âmes elle a déjà envoyé en Enfer ? Dark Hawk se posa quelques questions à propos de l'arme. A qui appartient le crâne sur le haut du manche ? Pourquoi avoir choisi un faux comme arme ? QUI a choisi un nom aussi bizarre pour cette faux ? Elle n'aura peut-être jamais les réponses à ces questions.

Dark Hawk n'écoutait plus vraiment le Yakuza Gris. Elle était occupée à observer la faux pour tenter de deviner en quelle matière était faite la lame. En tous cas, c'était une magnifique arme que tenait Kagi.

-Vous êtes une personne exceptionnelle Miss Hawk san. Je sens que nous irons loin dans nos affaires futures et prochaines. Et à personne exceptionnelle, je serai honoré que vous acceptiez un prochain présent que je ferai parvenir du Japon, si vous le permettez. Mais en attendant...laissez-moi vous offrir un peu de thé et quelques douceurs d'Asie, enfin, si vous le souhaitez...


-C'est avec plaisir que j'accepte, mon cher, votre présent. Il me tarde de savoir ce que c'est.


Les cadeaux n'étaient pas la tasse de thé de Dark Hawk. Elle n'en n'avait pratiquement jamais reçu et ne savait jamais comment réagir. Les larmes, ce n'est pas son style. Les hurlements de joie, non plus. Les bisous et autres câlins, encore moins. Elle ne savait pas non plus faire de cadeaux. En réalité, elle n'en n'avait jamais fait. Pas même pour les anniversaires de ses amis. Enfin, quels amis ? Elle n'en n'avait pas. En clair, Dark Hawk n'allait pas savoir comment réagir le jour où Kagi lui offrira son présent. La poisse.

Kagi claqua des doigts, ramenant Dark Hawk sur Terre et faisant apparaitre ses deux majordomes. Ils apportèrent du thé et des pâtisseries. La tueuse baissa les yeux vers la nourriture et le thé, une lueur gourmande dans le regard. Du nougat ! L'une des nombreuses friandises dont raffolait Dark Hawk. Ses chiens renâclèrent en sentant, de loin, l'odeur du thé et des pâtisseries. Ils reculèrent, dégoûtés. La tueuse sourit en voyant la réaction des bêtes. Un petit rire lui échappa alors qu'elle se penchait pour gratter la nuque de Sanguin.

Kurai revient peu après avec des coeurs humains pour les chiens. Les bêtes se raidirent immédiatement à la vue de leurs friandises et levèrent brusquement les oreilles. Ils attendirent que le majordome dépose les organes au sol puis se tournèrent vers Dark Hawk. Cette dernière hocha la tête, leur permettant d'attaquer les coeurs. Ils n'attendirent pas plus longtemps et se jetèrent dessus, heureux, et dévorèrent les organes avec joie.

-Kagi sama, Shitsuji est parti chercher Kemuri, il s'est perdu en ville.


-Ah bien! Miss Hawk, aimez-vous la bonne cuisine de tous les horizons? Si cela vous tente, vous pourriez revenir autant de fois que vous le désirez ici, pour déguster les mets fins du maître-coq qui ne devrait plus tarder à arriver. Il excelle dans ce domaine et c'est un excellent chef cuisinier, pourvu qu'on le lui donne précisément ce que l'on souhaite manger.

Dark Hawk s'assit sur la caisse et laissa le Yakuza Gris la servir.

-Je ne viendrai certainement pas pour cette nourriture...fit-elle, la mine sombre.

Elle prit sa tasse de thé et la regarda, l'air intriguée par son contenu.


-Pas de poisons ou autres substances nocives, j'espère ?

Elle supposa que non et but une gorgée de thé. Un soupir de bien être lui échappa, puis elle reprit sa phrase en suspend.


-...je viendrai surtout pour vous, mon cher Kagi.


Un sourire joyeux éclaira le visage glacial de la tueuse. Elle reposa sa tasse de thé sur la caisse en face d'elle et remarqua qu'elle l'avait tachée de sang. Un petit "Oups, désolée..." sortit de sa bouche, puis elle posa ses mains sur ses cuisses, les couvrant d'avantage de sang.

-Voyez-vous, Kagi, je n'aimerais pas passer pour une opportuniste en ne venant que pour manger ici. Je viens chez vous pour vous voir et prendre des nouvelles car j'apprécie votre compagnie, non pas parce que je sais que vous possédez du thé. Cela me ferait plaisir de rencontrer votre cuisinier mais sachez que je ne viendrai pas pour lui et ses services.


Sans le vouloir, Dark Hawk avait confirmé qu'elle aimait bien Kagi, alors qu'elle refusait de le croire. Elle ne s'en rendit pas compte, sur le moment et pourtant, le sous-entendu était facile à comprendre. Si Kagi ne le comprenait pas, c'était qu'il était vraiment stupide... Bref, Dark Hawk but une autre gorgée de thé, souriante.

-J'espère que je ne vous ai pas mis mal à l'aise en disant cela, mais je n'aime pas les mal-entendus ou les méprises... Mon côté "boss" reprend le dessus, navrée...


Un sourire gêné traversa le visage de Dark Hawk alors qu'elle avalait une autre gorgée de thé. Elle prit un morceau de nougat et le dégusta, l'air gourmande. Qu'est ce qu'elle pouvait aimer le nougat...Et celui-ci était divin. La tueuse n'en n'avait jamais mangé d'aussi bon, à en juger par son visage détendu et son sourire de gourmande...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Sam 16 Mar - 17:20

-Je ne viendrai certainement pas pour cette nourriture...

Elle avait la mine sombre.

-Pas de poisons ou autres substances nocives, j'espère ?

Il la regarda boire le thé. Non, il n'y avait pas de substances nocives. Sauf pour les personnes allergiques au thé.

-...je viendrai surtout pour vous, mon cher Kagi.

Il allait prendre sa tasse de thé, du moins y eut-il ce mouvement. Mouvent qui resta en suspend. Surpris. Hébété.
Il ne fit pas du tout attention au sang. Qu'importe, lui-même en voyait tout le temps.


-Voyez-vous, Kagi, je n'aimerais pas passer pour une opportuniste en ne venant que pour manger ici. Je viens chez vous pour vous voir et prendre des nouvelles car j'apprécie votre compagnie, non pas parce que je sais que vous possédez du thé. Cela me ferait plaisir de rencontrer votre cuisinier mais sachez que je ne viendrai pas pour lui et ses services.


Son coeur loupa un battement.
Il était toujours figé.


-J'espère que je ne vous ai pas mis mal à l'aise en disant cela, mais je n'aime pas les mal-entendus ou les méprises... Mon côté "boss" reprend le dessus, navrée...

Lui, il s'était figé, surpris et hébété, comme déjà dit plus haut.
Mais il y avait de quoi.
Son coeur loupa un tas de battements.
Façon de parler, il n'en avait pas.
L'espace qui devait contenir son coeur se serra.

Depuis quelques temps, il délaissait sa fiancée pour ne plus penser qu'à la tueuse Italienne qui hante ses nuits depuis qu'il l'ait vue pour la première fois.
Il ignore pourquoi.
Tout ce qu'il savait, c'était que sa compagnie lui plaisait, Dark Hawk était une femme magnifique.
Jamais il ne trouvait de mots pour la décrire autre que "femme fatale", syllepse. Femme magnifique, tueuse sans pitié.
Elle valait mieux que toutes les autres.

Au sous-sol, dans le laboratoire secret de fortune de la section Gothamite, Roy se tourna vers Cassandra.


-Sincèrement désolé pour toi Cassie.

Elle se contenta de rester muette et droite. Un râle s'échappa de sa bouche, ainsi qu'un peu de sang frais.


-Je sais, tu t'en fous tu n'aimes pas Kagi. Ne me dis pas que tu lui en veux de t'avoir tué, si? Oui, je sais tu me hais de même.

Kagi se défigea d'un coup.


-Miss Hawk san...

Il sourit. Le plus beau sourire qu'il puisse faire et qui ne le faisait pas trop paraître pour un type psychopathe. D'une certaine manière.

-Je crois - que dis-je? C'est bien plus! - que je vous aime.

Son sourire se volatilisa de son visage tout pâle et qui rosissait aux niveaux de ses pâles joues visibles non cachées par ses mèches d'argent.
Il était sérieux.

Kurai, qui assistait à la scène depuis le début n'avait pas bougé. Jusqu'à ce que son smartphone le prévint d'un SMS qu'il transmis aussitôt à Kagi.


-Le set complet pour Miss Hawk sama est prêt. Ils demandent s'ils doivent le confier au jeune et fougueux Kasai san pour vous le remettre, au vu qu'il ait l'intention de venir ici dès qu'il sera arrivé à Gotham, soit dans deux jours.

La tête de Kagi pivota lentement faire son majordome, telle un robot rouillé maléfique. Deux yeux d'émeraude et deux yeux sombres jetèrent des regards noirs vers lui, Kagi et "Commencement"; le majordome parut frisonner.

-C'était une surprise crétin!

Il serra bien la faux, ses phalanges en devinrent encore plus blanches.
Kurai s'éloigna rapidement dans le couloir.


-Je disais donc, continua Kagi en se retournant vers Hawk, sourire aux lèvres, que je vous ai...

Shitsuji et Kemuri arrivèrent à ce moment-ci.
Le maître-coq était habillé tout en noir, une chemise bleue à rayures fines et noires juste en dessous de sa veste. Grand et svelte, blond, ses yeux bleus cachés par des verres fumés couleur orange.
Clope au bec, il fumait.
Sa valise à roulette noire en main, il n'avait rien d'autre comme bagages.
Avec la lueur de la Lune juste derrière lui, lui offrant une sorte d'aura lunaire quelque peu étrange et presque mystique, il parut bien classe lors de cette première apparition.

Le cuisinier resta là, dans la lumière lunaire, un instant.
Il éteignit sa cigarette puis sembla humer l'air comme si un doux parfum excitait ses narines.


-Hm...que sens-je? L'on dirait qu'une présence féminine des plus magnifiques nous ait fait l'honneur de nous rejoindre.

Il retira ses lunettes.

-Rêverais-je? Avons-nous réellement une jeune femme parmi nous, ce soir? Mais quelle beauté! Je me croirai dans un rêve!


-Miss Dark Hawk, voici le maître-coq, Kemuri je te présente notre alliée et associée, Miss Dark Hawk san.

Kemuri se rapprocha et s'inclina bien bas devant la jeune femme.
Puis il prit poliment congé, s'en allant dans les couloirs, vers la cuisine.

Alors que Kagi prit son inspiration pour reprendre là où il s'était arrêté, des cris retentirent.
De joie.
Venant du couloir où Kemuri avait disparu.


-KEMURIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

-TU NOUS AVAIS TELLEMENT MANQUE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

-EH! LES GARS REVEILLEZ-VOUS!!!!!!!!! V'LA LE MAÎTRE-COQ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Kagi s'arrêta d'un coup dans son élan coupé, et s'offrit un beau facepalm.

S'ensuivit d'autres cris de joie, cris aiguës de Ketsueki, puis un gros BOUM! signe que Ketsueki venait probablement de se prendre un mur dans la tronche; Kemuri avait esquivé le câlin. Des bruits de pas précipités, des exclamations soudaines...puis le bruit de coups de pieds distribués à la volée, cessant tout le charivari.
Il n'y eut plus aucun bruit, soudainement.
Puis une exclamation de colère. Kemuri.


-LA CUISINE!!!!!!!!!!!! COMMENT VOULEZ-VOUS QUE JE FASSE DE LA BONNE CUISINE DANS CETTE CUISINE AUSSI DÉGUEULASSE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ALLEZ, NETTOYEZ TOUT CELA BANDE DE FAINÉANTS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NOUS AVONS UNE INVITÉE DE MARQUE CERTAINEMENT AFFAMÉE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

-...Est-ce que vous avez faim Miss Hawk san? Je vous invite à dîner!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Dim 17 Mar - 17:06

-Miss Hawk san...

-Hm ?


-Je crois - que dis-je? C'est bien plus! - que je vous aime.

C'était au tour de Dark Hawk de se figer. Elle écarquilla les yeux et, sur le coup, manqua de lâcher sa tasse de thé. Elle ne s'y attendait vraiment pas. Ses chiens levèrent la truffe de leur repas du soir pour tourner la tête vers Dark Hawk. Ils semblaient avoir compris ce qu'il se passait et sentaient qu'elle était mal à l'aise. Ils trottinèrent vers elle pour aller la secouer un peu. Sanguin la poussa du bout de la patte, dans l'espoir d'obtenir une réaction. C'était inutile.

Le choc empêcha totalement la tueuse d'entendre ou même de comprendre ce qu'il se passait à côté d'elle. Elle ne fit pas attention aux dires de Kurai et au regard noir que lançait Kagi à son majordome. Ses chiens tentaient tant bien que mal de la réveiller, sans grand succès. Ils tournaient autour d'elle, couinaient, aboyaient quelque peu et lui mordillaient la main. Dark Hawk ne broncha pas.

L'odeur de fumée firent frémir ses narines. Elle se débloqua immédiatement pour se retourner vers le nouvel arrivant, Kemuri. Un jeune homme séduisant, habillé en noir, des lunettes aux verres oranges posées sur le nez et une clope au bec qui semblait être content d'être là. Il remarqua immédiatement la présence malsaine de Dark Hawk.

-Hm...que sens-je? L'on dirait qu'une présence féminine des plus magnifiques nous ait fait l'honneur de nous rejoindre.

Il retira ses lunettes, révélant de magnifiques yeux bleus.

-Rêverais-je? Avons-nous réellement une jeune femme parmi nous, ce soir? Mais quelle beauté! Je me croirai dans un rêve!


Dark Hawk inclina la tête sur le côté. Elle ne souriait plus et semblait être de mauvaise humeur. Ce n'était qu'une façade, elle n'avait pas envie que les sbires de Kagi voient qu'elle était plus ou moins dans un bon jour. Ca détruirait sa réputation de tueuse sombre et sadique. Il faut penser à ça aussi, tout de même !

-Miss Dark Hawk, voici le maître-coq, Kemuri je te présente notre alliée et associée, Miss Dark Hawk san.

-Hi.

Kemuri fut bien vite intercepté par une bande de fous furieux. Des cris de joie, des coups, des fails... Dark Hawk ne dit rien. Elle resta droite, silencieuse, manifestement agacée par les gamineries des Yakuzas mais elle se retint de faire un commentaire là dessus. Elle repensa à ce que Kagi lui avait dit. Ca lui faisait étrangement plaisir de savoir ça. Peut-être parce qu'elle ressentait la même chose pour lui ? C'était confus... Elle pensa soudainement à Boia Nero. Elle ne pouvait pas l'oublier non plus ! Elle l'aimait plus que tout au monde, elle ne pouvait et ne voulait pas l'abandonner en allant dans les bras de Kagi. Tout cela était trop dur pour elle, elle n'avait jamais eu à se poser de questions, avant.

Le calme s'installa, soudainement. C'était trop beau pour être vrai...

-LA CUISINE!!!!!!!!!!!! COMMENT VOULEZ-VOUS QUE JE FASSE DE LA BONNE CUISINE DANS CETTE CUISINE AUSSI DÉGUEULASSE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ALLEZ, NETTOYEZ TOUT CELA BANDE DE FAINÉANTS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! NOUS AVONS UNE INVITÉE DE MARQUE CERTAINEMENT AFFAMÉE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

-...Est-ce que vous avez faim Miss Hawk san? Je vous invite à dîner!


-Vous êtes bien aimable, mon cher...

Un petit rire étouffé lui échappa alors qu'elle rassurait ses chiens qui ne semblaient pas apprécier la présence des Yakuzas. Ils étaient toujours aussi peu agréable, ces chiens. Et pourtant, elle ne pouvait les laisser seuls trop longtemps, les laisser loin d'elle. Elle ne le pouvait pas non plus. Ils étaient ses amours, ses chéris, ses "broyeurs d'os vivants"... Elle en était folle, ce ses chiens.

-Kagi, je...eh... je suis désolée de m'être bloquée tout à l'heure, mais disons que ce que vous m'avez dit m'a...surprise... Je ne suis pas du tout habituée à ce genre de...révélations...


Elle était affreusement gênée par la situation et ne savait pas quoi dire d'autre. Elle ne savait plus quoi faire, maintenant. Dark Hawk attendait avec appréhension la réponse de Kagi, droite comme un I, sa tasse de thé entre les doigts...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Lun 18 Mar - 17:53

-Vous êtes bien aimable, mon cher...

Si physiquement Kagi était très souriant et le plus courtois possible avec son invitée, et très calme, mentalement c'était autre chose.
Disons qu'il était...heureux?
Et surtout son cerveau malade ne l'était plus que de brefs instants tellement il était euphorique; bien qu'il ne le montrât point.

"YEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!" est l'exclamation qui pourrait le mieux caractériser son état du moment.


-Kagi, je...eh... je suis désolée de m'être bloquée tout à l'heure, mais disons que ce que vous m'avez dit m'a...surprise... Je ne suis pas du tout habituée à ce genre de...révélations...

Cela tombait bien; lui non plus!
Disons qu'il était le plus habitué de conter fleurette à des mortes. Demi-morte pour Cassandra.
Mais cette dernière ne l'avait jamais aimé. Bon, il fallait préciser aussi qu'il l'avait en partie sauvagement assassiné.
Cela n'avait pas plu à la famille mafieuse dont elle était issue, mais ils n'avaient rien pu rétorquer à part des "Argh! Je meurs!" suite à la transformation brutale de cette jeune fille et de l'attaque éclair de Kagi et ses deux majordomes.
Il s'était délecté de la souffrance de ses victimes, "Commencement" en main, fauchant à tour de bras, prenant plaisir à tuer.
Le Faucheur Gris qui était en lui s'était soudainement réveillé.
Mais bien sûr, il eut fallut que les justiciers s'en mêlent.

Mr.Unknown et le Faucheur Gris avaient combattu dans les règles, sans coups bas. Juste une arme chacun et rien d'autre.
Et les flics qui étaient arrivés avaient vu la scène. Un flic eut le malheur de tirer sur le parrain yakuza, le faisant tomber au sol.
Le combat ne put être fait dans les règles promises, alors Mr.Unknown laissa les deux majordomes et la jeune Cassandra emmener leur chef pour le soigner; ils reprendraient le combat une autre fois. Le flic qui avait tiré fut fortement réprimandé, car ils auraient pu arrêter Kagi à temps s'il n'avait pas tiré.
De la famille mafieuse d'où Cassandra était issue, il ne resta que peu de survivants. Très peu. Ils furent plus ou moins assimilés de force dans d'autres familles, et les autres se firent tuer.

Kagi se souvenait de ces moments-ci. C'était l'époque où il désespérait. Ce qu'il avait le rendait fou, comme maintenant.
La drogue l'avait rendu cinglé.
Et ce qu'il avait, jamais les flics ou les justiciers n'avaient su la vérité.
Il gardait tout caché au fond de lui. Jamais personne ne devait savoir ses plus grandes faiblesses.

Le parrain revint à lui et chassa ses vieux souvenirs et ses tourments.


-Pour tout vous avouer Miss Hawk san, je n'ai pas non plus l'habitude d'avouer mes sentiments, principalement à une vivante. Je suis navré. J'ai été fiancé, de force lorsque je fus plus jeune. En tant que parrain yakuza et digne héritier de mon père, je me devais de me marier ou au moins trouver une fiancée dans l'une des familles mafieuses qui présentaient une prétendante. On choisit pour moi, à ma place. Mais je n'avais jamais voulu d'elle ni elle de moi. Nous ne nous aimions pas. Une fois fiancés, cette jeune fille se révéla avoir été chargée d'espionner pour le compte de sa famille. J'en fus outré et dans une terrible crise de folie je la tua, de manière atroce et sanglante. Ensuite, je donnai son cadavre à mon vieil ami d'enfance, le Docteur Roy Curtis pour qu'il en fasse ce qu'il en voulait. De son corps mutilé il décida de faire des expériences, ses expériences habituelles. Et chose assez originale, il parvint à la ramener en partie en vie. J'ignore comment. Mais sachez une chose, je ne l'ai jamais aimé. Jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Mar 19 Mar - 18:16

-Pour tout vous avouer Miss Hawk san, je n'ai pas non plus l'habitude d'avouer mes sentiments, principalement à une vivante. Je suis navré. J'ai été fiancé, de force lorsque je fus plus jeune. En tant que parrain yakuza et digne héritier de mon père, je me devais de me marier ou au moins trouver une fiancée dans l'une des familles mafieuses qui présentaient une prétendante. On choisit pour moi, à ma place. Mais je n'avais jamais voulu d'elle ni elle de moi. Nous ne nous aimions pas. Une fois fiancés, cette jeune fille se révéla avoir été chargée d'espionner pour le compte de sa famille. J'en fus outré et dans une terrible crise de folie je la tua, de manière atroce et sanglante. Ensuite, je donnai son cadavre à mon vieil ami d'enfance, le Docteur Roy Curtis pour qu'il en fasse ce qu'il en voulait. De son corps mutilé il décida de faire des expériences, ses expériences habituelles. Et chose assez originale, il parvint à la ramener en partie en vie. J'ignore comment. Mais sachez une chose, je ne l'ai jamais aimé. Jamais.

-C'est intéressant... Car moi aussi, j'aurais dû me marier de force avec une crevure, chez moi, pour satisfaire mes parents... Quelle horreur...


Dark Hawk se mit à sourire, le regard vide, presque amusée par l'époque où elle avait tué ses parents. Elle se mit à ricaner doucement, puis son rire monta en puissance. Elle se tint les côtes bien assez vite, presque étouffée par son rire. Elle finit par pleurer de rire, pliée en deux par ses pensées malsaines. Dark Hawk essuya les larmes qui coulaient le long de ses joues puis se calma. Un peu de sang coulait de son ventre et pour cause; elle avait carrément planté ses ongles dans sa chair, tellement elle était crispée.

-Haahahaha... Excusez-moi, hehe... Repenser à mes prétendants me fait toujours hurler de rire. Ils étaient stupides et incapables de me désarmer... Les pauvres fous. Ces crétins ne savent pas que je ne retiens que les meilleurs. Vous n'avez pas eu la chance de pouvoir choisir une fiancée digne de vous et j'en suis navrée, Kagi.


Dark Hawk essayait de changer de sujet peu à peu, pour éviter de reparler de l'amour de Kagi. Cela la mettait assez mal à l'aise, car elle ne savait comment réagir à chaque fois. Pourtant, petit à petit, elle tombait également amoureuse du Yakuza, sans le savoir. C'était vicieux et malsain, d'autant plus qu'elle aimait toujours à la folie Boia Nero. Elle ne pouvait pas l'oublier non plus, c'était trop compliqué pour elle, tout ça...

Les chiens de la tueuse montèrent à ses côtés sur la caisse où elle était assise. Poker s'assit sur les cuisses de Dark Hawk, le regard posé sur Kagi. Brute se posa à côté de la tueuse, tout comme Whisky et Sanguin. Elle caressa ses chiens, heureuse de les voir près d'elle. Un sourire éclaira le visage glacial de la jeune femme, étirant ses lèvres pulpeuses teintées de noir. Les yeux fermés - comme souvent - sous son chapeau, elle écoutait attentivement ce qu'il se passait et imaginait les gestes possibles du Yakuza en fonction des déplacements de l'air ambiant. Dark Hawk avait une secondes vision, une vision bien utile dans le noir. Ses sens étaient extrêmement développés, mais le fait qu'elle ne puisse utiliser qu'un seul oeil l'handicapait. C'était dérangeant pour elle, surtout quand elle se trouvait devant un homme aussi agréable à voir que Kagi...

"A quoi je pense, moi ?! Naaaaan, je ne peux pas l'aimer... J'ai déjà Boia Nero, je n'ai pas besoin de Kagi... Il faut que je me concentre et que j'oublie ça..."

Elle n'y arrivait pas. Dark Hawk finit par abandonner la lutte dans son esprit pour laisser couler, en espérant que cette étrange attirance finisse par passer et ne plus revenir. Elle l'espérait vraiment, elle aimait beaucoup trop Boia Nero pour le faire souffrir en lui annonçant leur rupture. Ca lui briserait tout autant le coeur qu'à lui.

-J'ai vraiment eu une vie pourrie... Je pense qu'on ne peut pas me battre, dans le genre vie horrible...

Elle disait vrai. Dark Hawk avait vraiment eu une vie affreuse remplie de pièges et de bombes à retardement. Elle avait beaucoup trop souffert durant sa jeunesse et se demandait même comment elle avait fait pour survivre à toute cette horreur. La seule personne qui l'avait aidé à supporter tout ça, c'était Boia Nero, ce qui expliquait pourquoi elle était si attachée à lui.


-Et vous, votre vie, elle était comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1Mer 20 Mar - 16:42

-J'ai vraiment eu une vie pourrie... Je pense qu'on ne peut pas me battre, dans le genre vie horrible...

En fait, tout dépendait de la personne. Dans la famille Akumu, tout le monde a eu un passé assez chaotique.
Et pas qu'un petit peu.
En fait, la famille Akumu, c'était leur deus ex machina de leur sombre tragédie. La vie était une tragédie qui finissait toujours de la même manière: la mort.
Un héros ou une héroïne qui veut à s'en sortir mais finit par mourir. Tel est le triste destin de l'Humanité.
Cependant, si l'on prenait une partie de la vie de ce héros ou héroïne, l'on pourrait comparer ses moments de vie soit à une tragédie ou une comédie.
Une pièce de théâtre tout simplement.
Le Théâtre de la Vie.


-Et vous, votre vie, elle était comment ?

-Comme n'importe quel membre de l'élite de ma famille, chaotique, sombre, horrible, funeste, néfaste, et bien d'autres adjectifs l'on pourrait rajouter. Adjectifs qualificatifs négatifs et péjoratifs bien sûr. Ah! Quelle triste infamie. Je déteste mon père. Enfin, je détestai. Que ce fut une immense déception de ne pas pouvoir le tuer de mes propres mains.

Le cuisinier arriva à ce moment. Il avait retiré sa veste noire et lunettes et avait enfilé un tablier bleu foncé et avait surtout cessé de fumer. A la main il tenait un plateau chargé de nourriture.

-Pardonnez mon retard et la médiocrité des plats, j'ai dû faire avec ce qu'il y avait.

-Te connaissant mon cher Kemuri, tu nous as encore fait des mets dignes des grands chefs...j'allai oublier, tu es en fait parti, de ces grands chefs...bien qu'étant yakuza tu ne sois pas reconnu.

-Qu'importe la reconnaissance des gourmets de ce monde pourvu que j'ai la vôtre, celle de mes camarades et celle des jolies jeunes femmes dont nous avons l'une d'entre elle comme compagnie en cette magnifique soirée. Je vous en prie, régalez-vous; dites-moi ce que vous en pensez!

Le cuisinier s'inclina avant de disposer devant Dark Hawk et Kagi les différents plats.
Une assiette de sushis et makis. Une autre remplie de yakitoris et une autre pleine de petits nems au porc et au bœuf. Deux bols de soupe au miso et deux petits verres pour une bouteille de saké.
Enfin il déposa les assiettes contenant les desserts, qui n'étaient pas asiatiques cependant: une grande tarte tatin et une autre aux citron meringuée et un cake à la banane.
Si certains plats paraissent être très longs à faire, la seule réponse que l'on puisse vous fournir est toute simple: Cherchez pas à comprendre, avec Kemuri, la cuisine est toujours rapide, excellente et de bonne quantité et qualité; et puis c'est la famille Akumu, tout est bizarre chez eux, hors normes, ceci ne devrait donc pas vous étonner.
Le cuisinier s'inclina en déposant les couverts et les baguettes et partit.


-Bon appétit Miss Hawk san! dit Kagi.

Kemuri revint soudainement en courant, déposant pour les chiens, dans des gamelles de luxe - oui, cherchez pas non plus à comprendre - ce qui semblait être de la viande.

-J'allai oublier les tartares de coeurs humains, mélangés avec d'autres bons morceaux de choix et de luxe.

Il s'inclina et repartit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Visite nocturne [PV Kagi] Empty
MessageSujet: Re: Visite nocturne [PV Kagi]   Visite nocturne [PV Kagi] Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite nocturne [PV Kagi]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ballade nocturne.
» Visite Manufacture De Bethune
» Scène nocturne à la côte
» visite centre historique annonay
» Visite de la maison de Charles Dickens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Hors-Jeu :: ~ Archives du forum ~-
Sauter vers: