Entrez si vous êtes prêts à rejoindre la ville du crime...
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La brochette de tarés au presque grand complet

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



La brochette de tarés au presque grand complet  Empty
MessageSujet: La brochette de tarés au presque grand complet    La brochette de tarés au presque grand complet  Icon_minitime1Dim 3 Fév - 17:53

Au presque grand complet, en effet.
Il y a la section Japonaise qui se trouve toujours à Kyoto et qui n'en bouge pas - et qui n'est présente sur le forum que sous conversations téléphoniques - et la section Gothamite - qui elle, est présentée ci-dessous.
Ils ne seront pas utilisés pour attaquer un PJ tous ensemble, uniquement d'autres PNJs, ou alors s'ils attaquent un PJ c'est un maximum de deux.
Ils seront fréquemment utilisés pour des phases de conversation - téléphoniques, SMS ou face-à-face.
Les parties Histoire ne sont pas toute complètes comme il le faudrait et c'est normal. J'ai l'intention de faire une suite de RP, plus tard, un peu spéciale, enfin vous verrez bien mais Joker comprendra.
Ce sujet est actuellement en cours, je terminerai dès que je le pourrais.


La brochette de tarés au presque grand complet  5fb49b6745b8b240256506aedc9b9

Nom de code: Shitsuji

Identité véritable: Inconnue pour le moment.

Âge: Trente-huit, bien qu'il paraisse plus jeune.

Physique: Il est toujours vêtu de son habit de majordome et porte des lunettes. Il a des cheveux noirs et des yeux couleur thé. Il est grand et svelte, comme toute la brochette de tarés.
Il sourit souvent, mais on ne sait jamais à quoi se rapporte son sourire, s'il est content ou si c'est simplement par hypocrisie. On ne peut lire ses véritables émotions dans ses yeux ou sur son visage, mais cela peut arriver de temps à autre.
Son "sosei" se situe sur le dos de sa main droite.

Personnalité: Sadique, un peu cruel et détestable à souhait, il aime faire peur aux autres membres de la famille Akumu. Réputé impitoyable, il exécute les ordres de Kagi au pied de la lettre...à moins que ses ordres ne viennent d'ailleurs...
Quoiqu'il en soit, pour l'instant, il sert Kagi comme il se doit.
Il est serviable en tant que majordome, froid et sourd à toutes supplications en tant qu'assassin.
Il aime être cruel avec Shiroi et Ketsueki.
Il joue du violon pendant son temps libre.

Histoire: Là, c'est plus compliqué. On ne sait pas grand chose de sa vie avant qu'il ne rejoigne la famille Akumu. Apparemment, il y serait pour quelque chose dans la disparition de la famille Blackwood et l'assassinat des parents d'un certain Bartholomew Dawson.
Disons qu'on peut supposer les choses sur son passé sans en être certain...Mais un jour, tout sera dévoilé...

Fonction dans la famille: Majordome, Assassin, Facteur, Bras Droit.

Équipement: Normalement, tout ce qui lui passe sous la main. Mais plus généralement, c'est l'argenterie ou le service à thé. Méfiez-vous, il se débrouille très bien dans le maniement des armes à feu cachées dans son service à thé!
____
La brochette de tarés au presque grand complet  6e0e3648b28af36487e683da8da76

Nom de code: Miss Nazo/Miss Sweetie (pour Kagi uniquement)

Identité véritable: Oomyo Akumu/Jade Enigmo

Âge: 32 ans

Physique: Jade est une Japonaise aux longs cheveux noirs et, chose rare pour une Asiatique, elle est née avec des yeux couleur émeraude. Mais elle préfère mettre des lentilles de contact pour ressembler encore plus à ses congénères nippons. Des yeux verts, c'est se faire repérer à coup sûr.
Elle est plutôt grande et svelte. Malgré le fait qu'elle se bat de temps à autre, elle arrive toujours à rester impeccable.

Elle porte souvent de longs pantalons et des chemises à manches longues. Des fois ses vêtements sont typiques Asiatiques et pas forcément Japonais. Elle met souvent des chaussures ou des bottes à talons aiguilles, et pas pour paraître plus grande loin de là! C'est juste pour le combat, quand elle doit achever quelqu'un: un coup de talon bien placé dans la gorge et c'est fini!
Elle porte très souvent du noir, du rouge et du vert, ses trois couleurs préférées. Mais il lui arrive aussi de porter du blanc et du bleu foncé, mais un bleu foncé très spécial. En fait, personne ne sait ce qu'est ce bleu si spécial à ses yeux, elle ne l'a jamais dit.
L'émeraude et le jade étant ses deux pierres préférées, elle en porte quelques fois en collier, en bracelet ou en boucle d'oreilles.

Comme tous les Asiatiques, elle paraît souvent assez jeune pour ses vingt-huit printemps.
Si physiquement, elle est assez jolie et quelque peu fragile de temps en temps, son regard a toujours fait peur.
Si elle lance un regard meurtrier vers un homme de main, il peut être sûr d'être condamné à mourir dans les minutes qui suivent.
D'ailleurs, si son visage est impassible, on peut lire quelques émotions dans ses yeux.

Personnalité: Jade montre rarement ses émotions et ne sourit presque jamais.
Lorsqu'elle doit obtenir des renseignements par la force, elle prend plaisir à torturer sa victime, étant assez sadique. Par exemple, son grand jeu, c'est de prélever un rein à sa victime - non anesthésiée bien sûr - et de l'obliger à manger cet organe, cuit ou cru, selon l'humeur de la mercenaire.
Sinon, quand elle tue, elle le fait de différentes façons. Quand elle n'a pas le temps, elle utilise un revolver ou ses aiguilles d'acupuncture, pas toujours empoisonnées mais la plupart du temps si!
Mais lorsqu'elle a le temps...disons que les victimes ont tendance à prier pour que leur agonie ne soit pas trop longue ni trop douloureuse.

Pour une raison inconnue - qu'elle ignore elle-même - elle est obsédée par le chiffre quatre. D'ailleurs, ça doit être pour ça qu'elle tape un rythme à quatre battements lorsqu'elle regarde une de ses victimes se vider de son sang. Pour ces mêmes raisons inconnues qu'elle ignore aussi, elle dit toujours "médecin" en parlant d'un docteur.
Elle adore les énigmes et les devinettes.

Quand elle ne travaille pas, elle écoute de la musique ou joue du piano.
Elle aime beaucoup la musique traditionnelle de certains pays (Irlande, Vietman, Chine, Japon) et la musique classique. Il lui arrive quelques fois d'écouter la musique des animés japonais qu'elle apprécie.
Elle préfère la cuisine Asiatique et déteste les fast-foods.
Il y a un plat Vietnamien où l'on mélange du riz et du sang de canard fraîchement égorgé, juste au-dessus du bol. C'est un de ses plats préférés. Sauf que ce n'est pas du sang de canard qu'elle mélange avec son riz...c'est du sang humain! Tout ça pour affirmer son sadisme...et aussi parce qu'à un moment donné de sa vie, il a fallu qu'elle devienne cannibale pour survivre. Et si maintenant elle ne l'est plus totalement, elle boit du sang plutôt que de manger de la chair humaine.

Elle est aussi assez susceptible, bien qu'elle accepte les reproches. Mais si certains la blessent trop - faut pas non plus exagérer - elle tue.

Bien qu'elle soit une tueuse à sang froid, sadique et susceptible, au fond d'elle même, elle peut être très sympathique et serviable quand elle le veut bien.
Elle dit toujours la vérité, bien qu'elle omette des détails quelques fois. Généralement, il faut poser une question précise si on veut éviter de se faire avoir.

Histoire: Au Japon, dans un tout petit village, un 31 Octobre, un couple très pauvre eut enfin un enfant. Malheureusement, ce n'était pas un garçon mais une fille. Le couple était triste, mais finalement, un petit garçon naquit quelques minutes plus tard. C'était des jumeaux! Sauf que le couple n'avait pas assez d'argent pour s'occuper des deux. Ce fut sans aucun remord qu'ils prirent la décision de se débarrasser de leur fille. Sauf qu'ils n'étaient pas des meurtriers, alors plutôt que de la tuer, ils préférèrent laisser mourir le bébé au bord de la route.
Seule, le bébé commença à pleurer. Ce fut un tueur à gages qui trouva le rejeton abandonné. Il aurait pu passer à côté, faisant comme s'il n'y avait pas de bébé, ou tout simplement la tuer. Non. Il y a bien une chose qu'il ne supportait pas, c'était d'entendre les pleurs d'un gamin. Alors il prit le bébé avec lui et s'en occupa comme son propre enfant.
N'ayant aucune idée de comment l'appeler, il décida de la nommer Oomyo qui signifie secret ou mystère, car il ne savait pas du tout d'où elle venait, l'ayant trouvée au bord d'une route. C'était un peu plus tard quand elle ouvrit les yeux qu'il remarqua ses yeux verts, une chose rare chez les Asiatiques. Le tueur à gages se dit que ce n'est pas grave, il existait des exceptions à tout!

Aux côtés de son père adoptif, Oomyo apprit à se battre et à se servir de plusieurs armes. Le combat n'étant pas ce qu'elle préférait le plus, elle décida de se limiter aux bases du combat et du maniement du sabre. Bien sûr elle sait aussi se servir des armes à feu, mais ce ne sont pas ses armes préférées. Elle préfère passer son temps à résoudre des casse-têtes et des énigmes, ainsi que jouer au shôgi (échecs japonais). D'ailleurs c'est ce passe-temps qui lui permit d'avoir un certain sens de la logique.
A douze ans elle découvrit l'acupuncture - ou comment soigner avec des aiguilles - chez un vieux médecin, ami avec son père adoptif. Elle finit par passer plus de temps auprès du vieux médecin à apprendre comment fonctionne l'acupuncture plutôt qu'à apprendre à se battre. Et puis un beau jour, à ses quinze ans elle décida de mélanger les deux arts. L'art de l'acupuncture et l'art du combat, ce qui la rendit dangereuse, puisqu'elle maîtrise ses aiguilles à la perfection.

Finalement repérée par quelques clients de son père adoptif, elle reçut ses premiers contrats. C'est à seize ans qu'elle tua quelqu'un pour la première fois avec des aiguilles empoisonnées avec le poison d'un fugu.
Lorsque son père spirituel meurt tué par un flic, elle le vengea en tuant à son tour. Oomyo mutila alors le policier avec un katana et jeta son cadavre dans une décharge.
Ne sachant où aller, et le vieux médecin mort depuis quelques mois, elle erra à la recherche d'un toit durant plusieurs mois où elle dut survivre.
Le seul petit problème c'est qu'elle n'avait aucune idée de comment se nourrir, le vol n'étant pas son domaine. Refusant de mendier, elle décida de se procurer de la nourriture à sa manière, même si pour cela elle devait tuer des gens et manger leur chair. C'est ainsi qu'elle devint cannibale, se promettant de plus recommencer par la suite.
Malheureusement, le choc qu'elle eut à se convertir au cannibalisme a dû la frapper un peu trop fort vu que quelques séquelles sont restées.
Car si maintenant elle ne mange plus de chair humaine, elle boit volontiers du sang humain.

C'est finalement un yakuza, ancien client qui, satisfait de ses services, accepta de l'héberger. En échange elle travaille pour lui sous le pseudo de Miss Nazo, à cause de son penchant pour les énigmes. A part que, étant de nature à enquiquiner les autres, son protecteur ne cessa de l'appeler Miss Sweetie. Il fut le seul à pouvoir l'appeler ainsi sans finir avec une balle entre les deux yeux. Pour tous les autres membres de la pègre, elle fut Miss Nazo.

A vingt ans, elle part de chez son protecteur et s'installa à Kyoto. Là-bas, elle travailla en tant que mercenaire, toujours pour la pègre. Mais contrairement à n'importe quel mercenaire, elle ne demande pas forcément de l'argent.

Huit ans, quelques morts et quelques contrats plus tard, Oomyo est las de son pays natal. Elle décide alors de partir du Japon pour s'installer en Amérique.
Le seul souci est la ville qu'elle doit choisir, l'Amérique, c'est grand! Alors où aller?
C'est là qu'elle tombe sur un journal qui indique le fort taux de criminalité de Gotham City. Information intéressante pour la mercenaire qu'elle est.
Peut-être y aura t-il des criminels qui auront besoin de ses services?

C'est sous le faux nom de Jade Enigmo qu'elle débarque à Gotham City.
Grâce à son faux-passeport bien imité, elle a désormais la nationalité Américaine.
A son arrivée, à l'aéroport, elle prend un taxi et se rend dans le centre-ville.
Mais pour elle, maintenant, la question est...où se rendre? Cette ville est immense et elle ne connaît rien des lieux ni personne.

Immense ville, taux de criminalité élevée...elle se sent déjà bien dans cette ville...il ne manque plus qu'un employeur. Elle sera vite contactée par Kagi qui la retrouvera, bien qu'elle soit relativement indépendante. Il lui sert uniquement de protecteur...et de père spirituellement parlant. C'est lui qui l'héberge.

Oomyo est le seul prénom qu'on ait accepté de lui donner, avant qu'elle ne rencontre Kagi qui la sauva alors qu'elle était cannibale - et elle ne l'est plus.
C'est pourquoi sa véritable identité est Oomyo Akumu, bien qu'en fait elle n'est pas de nom véritablement parlant.

Équipement: Aiguilles d'acupuncture, katana, scalpel et revolver...et ses talons aiguilles aussi ça lui sert. Et si elle est vraiment désarmé, tout ce qui lui passe par la main fera l'affaire!...Même un trombone!...dans l'oeil ça fait très mal...

Rôle dans la famille: Mercenaire
____
La brochette de tarés au presque grand complet  852c588ab22a559282ec280c4a74e

Nom de code: Jack l'Eventreur bis...'fin en principe ça sera le cas quand il aura effectivement tué quelqu'un...

Identité véritable: Bartholomew Dawson/Bartholomew Perkins

Âge: Il est né entre le 31 Décembre et le 1er Janvier, dans les alentours de minuit. Résultat, on sait jamais si on doit dire qu'il a 31 ou 32 ans...Bon, Dawson dit toujours qu'il est né le 31 Décembre et qu'il a 31 ans, mais Perkins fait l'inverse; il dit qu'il est né le 1er Janvier et qu'il a 32 ans...

Physique: Dawson a des cheveux courts et bouclés, couleur châtains foncés presque noirs. Ses yeux sont marrons. Il est grand et svelte.
Idem pour Perkins.

Niveau vestimentaire, ça varie de seulement quelques détails de l'un à l'autre.
Dawson préfère les chemises blanches, porte volontiers du bleu foncé, du noir de temps à autre. Ses chaussures aussi ont la même couleur, sauf s'il porte des converses. Dans ce cas-là elles sont toujours rouges.
Lorsqu'il sort, il met son éternel coupe-vent bleu foncé et son écharpe de la même couleur...ou peut-être d'un bleu un peu moins foncé.
Perkins porte plus souvent du noir et son coupe-vent et son écharpe sont de la même couleur. Il n'aime pas les autres couleurs, sauf peut-être le blanc pour varier un peu et parfois un peu de rouge couleur sang.

Dawson, c'est le gentil libraire timide et souvent effacé, qui aime rendre service aux autres. S'il voit des cadavres ou du sang, il se peut qu'il défaille, supportant très mal la vue de l'un ou de l'autre. Cela lui rappelle de très mauvais souvenirs et certains traumatismes d'enfance.
Il reste caché derrière ses bouquins qu'il affectionne tant, parfois plus que les êtres humains...mais vu son passé, on pourrait peut-être lui pardonner d'être aussi timide et peu enclin à la sociabilité? Il préfère aussi la compagnie de ses deux chats.
Contrairement à lui, Perkins n'est pas dérangé par les morts ou le sang. Il a plus de prestance que son alter-ego et est plus à l'aise en société, bien qu'il déteste les gens. Il a l'air plus antipathique que Dawson.

Personnalité: Dawson et Perkins aiment beaucoup la lecture et les jeux d'esprit, que ce soit les échecs ou les énigmes.

Les deux jouent du violon de temps à autre.

Dawson, c'est le gentil libraire, souriant et aimable, prêt à aider tout le monde, malgré le fait qu'il soit timide et toujours effacé.
Perkins, lui, c'est le contraire. C'est le type associable, mais poli, antipathique et désagréable surtout quand on l'enquiquine ou le gêne. Il n'aime personne tout simplement. Il est froid, cynique et sarcastique, parlant très souvent avec ironie, mais pas hypocrisie.

Quand Dawson ne s'occupe pas de ses chats ou de la librairie, il aime bien cuisiner. Il excelle dans les recettes Asiatiques et les pâtisseries en général.
La plupart des choses qu'ont appris les deux alter-ego, c'est uniquement grâce aux livres, toujours et encore des bouquins.

Bien que Dawson ignore qu'il a une double-personnalité, Perkins sait l'existence de l'autre, et cela le rend malade. L'un ne peut vivre sans l'autre et il en est fou de rage.
Il a l'avantage de savoir son problème mental, mais il en a un autre plus grave; il a tendance à avoir des hallucinations, et est persuadé de voir des choses que les autres ne peuvent voir. Ce petit problème est héréditaire et vient de sa mère. Si sa mère n'a jamais eu d'hallucinations, c'est parce que l'anomalie a juste sauté une génération.
Ce qu'on aime sa famille!

Autre chose qui rend Perkins complètement cinglé, c'est le fait qu'il se retient depuis un moment de ne pas tuer quelqu'un. S'il a déjà frappé, il n'a jamais pu tuer. Il ne veut pas finir en prison ni dans un asile, bref, il ne veut pas être enfermé.

La seule personne qu'il connaissait vraiment Gotham, c'était son oncle.
Bon ok, il connaît bien d'autres personnes, des voisins, mais jamais d'amis. Et jamais de petites amies, Dawson est trop timide et Perkins déteste les gens...

Histoire: Dawson est né à Londres, dans une famille assez banale comportant un couple très heureux et un fils aîné qui adorait son petite frère. Les deux garçons s'entendaient très bien et étaient complices l'un l'autre. Son grand frère et lui avaient deux ans de différence.
Bartholomew - appelé souvent Barth par son grand frère adoré - avait aussi un oncle qui vivait à Gotham City, de l'autre côté de l'Atlantique. Il était libraire dans un quartier appelé Chinatown et envoyait souvent des bouquins à ses neveux, passionnés de lecture.
Bon, d'accord, cette partie-là de sa vie étant assez platonique, on passe directement à ses traumatismes...

A sept ans, son frangin passe sous une voiture, fauché sous ses yeux. Il garde en mémoire le cadavre ensanglanté de son grand frère. Bien sûr, inutile de préciser qu'il resta traumatisé par le sang et les cadavres. D'ailleurs il déteste encore plus les chauffards depuis...
Suite à l'accident, il devient de plus en plus renfermé sur lui-même, préférant lire et ne discutant plus avec ses parents. Par contre, il envoyait beaucoup de lettres avec son oncle.

Sa mère travaillait chez les Blackwood, une famille assez riche installée à Londres depuis quelques décennies, en tant que secrétaire. Les Blackwood avait un fils, nommé Aster et qui s'entendait plus ou moins bien avec le jeune Bartholomew. Ce dernier battait toujours le blond - oui, Aster était blond - aux échecs et autres jeux d'esprit. Tous les deux aimaient la lecture...même si ça, on s'en fiche.

Pour une raison mystérieuse, les Blackwood furent assassinés et leur manoir incendié. Personne ne survécut, sauf le jeune Aster. Après avoir eu la visite mystérieuse d'un des majordomes de la famille, il disparaîtra sans laisser de traces, à part un certificat de décès - chacun disparaît comme il veut hein!...bon, à part que là c'était peut-être un peu bizarre...
Les parents de Bartholomew ne se l'expliquèrent pas et essayèrent par plusieurs moyens de trouver ce qui s'était passé; surtout que le père de Bartholomew était flic.
Peut-être la plus mauvaise idée qu'ils aient eus...

Un soir, alors qu'ils avaient rassemblés plusieurs éléments pouvant les amener à la solution du mystère, un type vêtu comme un majordome vint leur rendre une petite visite, mais pas de courtoisie. Il tua tout simplement les parents devant Bartholomew - âgé de dix ans à ce moment-là - en les démembrant.
Déjà que le jeune garçon avait été traumatisé par la mort de son frère et la disparition d'Aster, inutile de vous dire à quel point il fut traumatisé ce soir-là, par le double-meurtre dont il fut le témoin et le miraculeux rescapé. Car apparemment, l'assassin n'appréciait pas de tuer les enfants et était tout simplement parti en emportant tous les éléments qu'avaient rassemblés les parents de Bartholomew; pas de preuves sur l'enquête que menait le père du garçon, donc pas de poursuites.
Bien sûr, l'assassin ne fut jamais retrouvé.
Bartholomew Dawson passa quelques années dans un orphelinat, ne pouvant plus contacter son oncle et le prévenir.
Traumatisé par tous ces évènements, la solitude et les brimades des autres enfants - trop timide pour se défendre et trop effacé - il finit par se créer une autre personnalité, sans s'en rendre compte. Plus fort psychologiquement et totalement différent. Bien qu'associable, son caractère froid - et limite psychopathe - permit que les autres enfants le laissent en paix. Ces derniers ne comprenaient pas ce qu'il lui arrivait, car il pouvait passer de l'extrême timidité à un caractère totalement associable.
Pour faire simple, maintenant, ils étaient deux.
Petit problème: Si Bartholomew Dawson ignore toujours et encore qu'il est schizophrène, son alter-ego, lui, sait depuis toujours qu'il a une autre personnalité. Mais l'un ne peut pas vivre sans l'autre, aussi lui faut-il supporter l'autre, si faible et si inutile.
Si l'autre Bartholomew a choisi de s'appeler Perkins - nom de famille de sa mère - c'est tout simplement pour se différencier de l'autre.

Bartholomew sort de l'orphelinat à ses dix-huit ans - ou dix-neuf ans, si on parle de Perkins - et arrive enfin à prévenir son oncle - oui, la communication, chez eux, ça a toujours laissé à désirer...
Bref...quoiqu'il en soit, l'oncle propose à Bartholomew de venir s'installer à Gotham, avec lui.
Aussitôt dit aussitôt fait, le voilà en Amérique où il est naturalisé et abandonne sa nationalité Anglaise.

C'est ainsi qu'il vécut avec son oncle, dans le quartier de Chinatown à Gotham. Si les habitants du quartier les laissaient tranquille, c'était tout simplement pour le grand respect de l'oncle pour leurs valeurs traditionnelles qu'il respectait et imitait. Bizarrement, les Triades les laissaient tranquilles...

Finalement, Bartholomew Dawson - comme Perkins - finit par se refaire une vie à Gotham.
Aujourd'hui, il doit bien avoir 31 ans - 32 pour Perkins - et a repris la librairie de son oncle, récemment décédé; cancer des poumons ça ne pardonne pas...surtout quand on sait qu'il ne voulait pas se faire soigner.
Si cela a rendu Dawson très triste, Perkins, lui, ça ne l'a pas dérangé pour autant.

Gotham étant une ville spéciale, les deux ont eut tous les deux des réactions différentes.
Dawson, étant en quelque sorte, le gentil des deux, voit d'un très bon oeil l'arrivée des justiciers et de New Gotham City. Là-bas, au moins, les criminels sont loin de la population. Plus ils sont loin, mieux c'est.
Pour ce qui est de Perkins, c'est autre chose. Il sait très bien qu'il pourrait tuer facilement si cela se présentait à lui. Il déteste les gens et adorerait en tuer quelques uns, sauf qu'il ne peut pas! Déjà parce qu'il a pas envie d'être arrêté ni enfermé dans une prison. L'asile serait pire, surtout si on apprenait qu'il a deux personnalités.
Idem, il ne voie pas d'un bon oeil les justiciers - ce qui va de soi - mais il n'empêche qu'il n'aime pas les criminels non plus...De toute façon, Perkins n'aime personne, ça va plus vite, sauf peut-être ses deux chats récemment trouvés dans une poubelle de Chinatown. L'un est un chat noir aux yeux verts appelé Demone et l'autre un chat blanc aux yeux bleus appelé Angelo. C'est bien la seule compagnie - en plus des livres - qu'il arrive à apprécier sans se mettre de mauvaise humeur.
Dawson a été choqué par la violence qu'use de plus en plus la plupart des justiciers, si ce n'est tous. Pour lui, un justicier se doit de rendre la paix à la ville, mais sans pour autant user de tant de violences et parfois même de tueries. Et puis, Dawson est plutôt pacifiste, il déteste la violence...Quelle ironie quand on sait qu'il a une autre personnalité plus violente!
Perkins, lui, a juste décidé que ce n'était vraiment pas le moment de commettre un quelconque méfait. Déjà que la police a reçu l'ordre de tuer à vue sur tous les criminels, il préfère ne pas s'y risquer...pas encore du moins...peut-être lui faudrait-il un petit coup de pouce de la part de cet étrange yakuza qui tient étrangement à l'aider...et le surveiller.

Equipement: Perkins se balade toujours avec un couteau caché dans une poche intérieure de son manteau noir, on sait jamais sur qui on tombe. Mais il ne s'en sert que pour se défendre et non pour tuer. Comme déjà dit, il a pas envie de finir enfermé.

Dawson, lui, n'a pas d'armes. De toute façon, comme indiqué plus haut, il est nul au combat à mains nues, alors imaginez avec une arme. Une vraie catastrophe ambulante...ou pas...faudrait qu'il cesse d'être traumatisé par son passé...

Rôle dans la famille: Euh...mercenaire à mi-temps?...quand il aura tué quelqu'un... Et informateur aussi.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  B54216121608666974fd770607623

Nom de code: Hachi

Identité véritable: Jingi Barclay Henry Kakoku Fujimoto

Âge: 38 ans.

Physique: Il porte un costume-cravate noir et des lunettes. Ses cheveux châtains foncés sont courts et plaqués sur sa tête comme s'il mettait du gel...sauf qu'il n'a pas besoin d'en mettre. Il est toujours impeccable, ou du moins s'arrange t-il pour l'être. Il est totalement myope mais a une ouïe très fine.
Il est d'une apparence froide et sévère.
Il est grand et svelte.

Personnalité: Froid, sévère, impitoyable lui aussi, il applique les ordres au pied de la lettre. Il déteste les enquiquineurs et ceux qui parlent pour ne rien dire.
Calme et posé, il réfléchit avant de foncer tête baissée...sauf quand on lui pique ses lunettes. Là, c'est la catastrophe...
Le pire, c'est quand on lui casse ses lunettes, là, il devient vraiment enragé...
Il adore le thé, et...secrètement, Ketsueki...Mais ça, il ne l'avouera jamais...

Histoire: Niveau histoire, c'est comme pour toute la brochette de tarés, un vrai bazar et on ne connaît que très peu de choses sur leur passé.
Tout ce que l'on sait sur son passé à lui, c'est que sa famille est morte dans l'écroulement de leur demeure, à Londres. Un certificat de décès annonce bel et bien sa mort...pourtant il est toujours vivant...
De lui, on sait qu'il est né à Londres, qu'il y a vécu mais que ses parents étaient Japonais.
On se demande bien quelle raison l'a poussé à rejoindre la famille Akumu, à moins qu'il n'ait été recruté...

Equipement: Son fameux coupe-fruit/sécateur.

Rôle dans la famille: Second Bras Droit et Assassin.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  C9f4b61605eb1977f3a46f22b420f

Nom de code: Wanryoku

Identité véritable: Yukio Tora

Âge: 35 ans.

Physique: Blond - c'est une coloration, en réalité, il a les cheveux noirs - aux yeux bleus tirant sur le vert, il met des lentilles de contact de couleur marron en plus de ses lunettes. Il porte aussi un costume-cravate noir.
Il est grand, svelte et il est le plus fort physiquement dans toute la brochette de tarés. Il est également le plus endurant.
Pas contre il est pas spécialement rapide ni très agile.
Si aux premiers abords il paraît pas très sociable, c'est tout l'inverse, il est sympa...quand on est pas ennemi de la famille.

Personnalité: Plutôt sympa avec tout le monde, il s'entend bien avec Mikomi et Juzo. Moins avec Ketsueki, las de l'entendre répéter qu'il est "une jeune Lady", de le voir se trémousser et d'essayer de draguer les mecs. Il est assez impatient.
Il aime les blagues et est un adepte des jeux de mots pourris...Il adore appeler Hachi, "Hachi Parmentier" juste pour l'enquiquiner. C'est pas drôle, c'est pourri, mais ça l'amuse de voir Hachi s'énerver.

Histoire: De son passé, on sait qu'il a vécu presque toute sa vie en prison. En effet, son père étant un criminel recherché au Japon, il s'enfuit et laisse son enfant de trois ans se faire capturer par la police. Yukio prend donc le tout à sa place. Il grandit en prison jusqu'à ses dix-sept ans, quand ses geôliers décident de s'en débarrasser et de le pendre. Si un certificat de décès confirme sa mort par pendaison, il n'en est rien. Apparemment tout aurait été trafiqué pour lui offrir une nouvelle chance de vie...Kagi serait dans le coup aux premiers abords...

Equipement: Sa scie.

Rôle dans la famille: Assassin et Médecin.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  626e07b957ee299ef867930215dfa

Nom de code: Shiroi

Identité véritable: Aster Blackwood

Âge: 32 ans.

Physique: Grand, svelte, blond aux cheveux longs et yeux bleus, voici Shiroi, l'homme de main le plus inutile qui soit. Il n'est ni fort ni endurant, ni agile ni rapide, bref, au combat il sert pas à grand chose. Il ne porte pas de lunettes et s'habille toujours en blanc avec un costume..euh...datant d'une autre époque...

Personnalité: Poète, courtois et poli avec les femmes, il ne peut leur faire de mal, leur laissant un grand avantage. Si physiquement il est nul, il est en revanche cultivé. Avouez que ça ne sert pas à grand chose dans son cas.
Bref...on ne sait pas ce qu'il fait dans la famille Akumu, lui...

Histoire: Aster Blackwood est né dans une famille riche de Londres. Il connaissait un certain Bartholomew Dawson. Un jour, la maison est incendiée et Aster est emmené à l'hôpital. Là, un des majordomes de la famille vient le voir et il disparaît, ne laissant qu'un certificat de décès. Comment et pourquoi il a été recruté par la famille Akumu - donc Kagi - reste un mystère.
Cela sera peut-être dévoilé un de ces jours?

Equipement: Epée d'escrime.

Rôle dans la famille:.........on l'a jamais vraiment su.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  879306b450b3b1f65cd2298ef274b

Nom de code: Ketsueki

Identité véritable: Yosuke Takuya

Âge: 34 ans

Physique: Avant de se les laisser pousser et de se les teindre en rouge, ses cheveux étaient d'un noir de jais. Comme toute la brochette de tarés il est grand et svelte.
Si ses collègues ont une manière relativement classique de se vêtir - exception faite pour Shiroi - lui, il s'habille de rouge et surtout du rouge sang. Une chemise blanche et un gilet d'un vert foncé en soie brillante contraste avec sa couleur fétiche ensanglantée. Ses yeux d'un vert-jaune peuvent paraître étranges au premier abord, mais ce ne sont que des lentilles; en réalité ses yeux sont d'un noir profond, "comme un puits de ténèbres dans lequel on se noierait volontiers, ne serait-ce que pour lui plaire et parce que je l'aime" avait dit une fois Hachi, mais chut! Jamais il ne l'avouera...
Le grand manteau rouge que Ketsueki porte a été volé à une de ses victimes. Le neveu de la victime lui en veut toujours un peu d'ailleurs.
Il a une voix relativement aiguë. Aux premiers abords on croit toujours que c'est une femme, ce qui n'est pas pour lui déplaire.

Personnalité: Comme vous l'aviez compris, il se prend pour une femme. Se coiffer, se maquiller, mettre du temps pour choisir une tenue - qui est en fin de compte, toujours la même - tenter de séduire Hachi comme le ferait n'importe quelle séductrice "irrésistible", le rapproche de la féminité, du moins le pense t-il.
Il aime les haïkus, ces courts poèmes japonais, parfois sans rimes aucune mais dont les sujets sont récurrents et agréables à l'écoute pour ceux qui peuvent en comprendre le raffinement; et les haïkus sont des poèmes accessibles à tous.
Il aime sa tronçonneuse et le montre bien quand il s'agit de massacrer des gens, où il fait preuve d'un sadisme inouï.
Il déteste qu'on lui rappelle qu'il est un homme, ce que lui rappellent très souvent ses collègues.
Shitsuji lui fait peur. Même s'il aime à tenter de le draguer pour prouver aux autres qu'il ne le craint pas, au fond de lui, le majordome aux yeux de thé lui fait extrêmement peur. Peut-être son regard menaçant et son sourire diabolique, ainsi que le malin plaisir qu'il a à faire souffrir Ketsueki?

Histoire: Il est né d'un viol et n'a donc jamais connu son père. Le fait qu'il soit un bâtard lui a fait vivre l'enfer durant son enfance car sa mère lui a fait regretté le jour de sa naissance, et ce par des insultes et des coups; et ces derniers furent nombreux.
Tandis que ses camarades masculins l'avaient pris pour souffre-douleur et le battaient jusqu'au sang, ses camarades féminines le laissaient en paix, voire le défendaient si nécessaire. Il développa comme une sorte de fascination pour l'autre sexe, au point de vouloir devenir comme elles; fleurs fragiles et délicates, mais si jolies et innocentes, empreintes de pureté et de grâce féminine. Et c'est ce qui poussa sa mère à haïr de plus en plus ce fils qu'elle détestait tant, qu'elle avait gardé uniquement parce qu'elle ne pouvait pas faire autrement, car si elle avait pu avorté, elle l'aurait fait. Et elle n'avait pas manqué de lui rappeler cela, tout le temps.
Un jour elle surprit Yosuke, vêtu comme une fille - et à si on n'y prenait pas garde, il ressemblait vraiment à une fille - tentant de séduire comme il le pouvait un autre garçon. Et prise de folie meurtrière elle fit irruption devant eux, faisant fuir le garçon et laissant cloué sur place par la peur, son fils. Et elle le battit à mort, manquant de peu de l'estropier. La mère laissa le cadavre de son propre enfant âgé de seize ans à ce moment-ci, sur le bord de la route et partit.
Mais il n'était pas mort. Agonisant, il désespérait, ne sachant que faire, perdu et ne pouvant pas se relever à cause de ses blessures.
Et c'est là qu'il l'entendit. Chantonnant une mélodie et riant aux éclats, d'un rire fou et sinistre si caractéristique, un homme aux longs cheveux gris s'approcha, sa silhouette svelte se détacha des ombres de la nuit et se pencha vers lui.
-Qu'avons-nous là? Oh! Mais c'est affreux! Il faut soigner cette pauvre jeune fille!
Et le soulevant comme si Yosuke ne pesait rien, l'homme en gris l'avait emmené avec lui, d'un pas rapide, quelque part. Yosuke s'était évanoui.
Un an plus tard, jour pour jour, Yosuke était devenu Ketsueki, terrible assassin adorant le rouge du sang, la Lady in Red de la famille Akumu tuant à la tronçonneuse. Puisque Kagi lui avait donné l'occasion de se venger de sa mère, il ne s'en priva pas et la tua pour ce qu'elle lui avait fait. Il ignorait en revanche si le parrain yakuza pour qui il travaillait comprenait vraiment ses motivations, mais jamais il ne l'avait empêché de s'habiller ou de se comporter ainsi. De plus il le considérait comme une femme puisqu'il le comptait parmi les personnalités féminines de la famille. Le problème avec lui c'est qu'on ne sait jamais ce qu'il pense vraiment.
Quoiqu'il en soit, depuis ce jour, Ketsueki lui voue un grand respect car il lui doit beaucoup et est prêt à le suivre dans toutes ses entreprises, quoiqu'il arrive, quoiqu'il advienne. Comme toute la brochette de tarés, il est prêt à mettre sa vie en jeu pour la famille.

Equipement: Sa tronçonneuse

Rôle dans la famille: Assassin
____
La brochette de tarés au presque grand complet  A441b5b1b860bc115f120a9b61a16

Nom de code: Juzo

Identité véritable: Shin Clinfton

Physique: Il a hérité des cheveux blonds de son père et de quelques traits Japonais de sa mère. Lui aussi porte des lunettes et un costume-cravate noir. Il paraît toujours sûr de lui...ou pas...ça dépend des fois...
Il danse très bien et chante très bien.
Il mise plutôt sur la rapidité et l'agilité pour se battre.

Personnalité: Charismatique quand il s'agit de draguer, bien qu'il soit légèrement timide le reste du temps. Il n'aime pas vraiment se battre mais quand il faut défendre la famille, il est prêt à tout. Il s'entend bien avec Mikomi et Wanryoku. Il aime bien Ketsueki mais en tant qu'ami et ne se moque pas de lui quand il prétend qu'il est une fille.

Histoire: Le village dans lequel il vivait jusqu'à ses quatre ans, a été la cible de radiations nucléaires venant de "nulle part". En fait, c'est juste le papa de Mikomi qui a encore joué les apprentis sorciers, mais c'était pas voulu. Mais on ne peut réparer le passé comme ça et ce qui est fait est fait. Les radiations ont détruit le village mais tuer totalement ses habitants. Et disons, que, plutôt que d'essayer de les sauver, le gouvernement les a éliminés. Pourquoi? On en sait rien, mais était-ce seulement le gouvernement ou autre chose? Shin fut le seul survivant car récupéré à tant par le papa de Mikomi puis Kagi qui s'en occupa avec toutes les autres personnes récemment recrutés - la brochette de tarés quoi!
Etrangement, Shin n'a pas les effets secondaires des radiations...peut-être parce qu'il n'était pas là au moment où ça s'est produit et qu'il est rentré bien plus tard, quand tous les habitants du village étaient en train de se faire tuer.
Son passé n'est connu que de Kagi et du papa de Mikomi.

Equipement: Sa tondeuse à gazon.

Rôle dans la famille: Assassin, Facteur, affecté à la surveillance des lieux.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  31f78f1811bcc627be2d099ffb41c

Nom de code: Mikomi

Identité véritable: Daniel C. ou Danny comme l'appelait sa mère. Son nom est inconnu bien qu'on sache seulement qu'il commence par un C.

Physique: Il a vingt-deux ans, a des cheveux châtains, porte des lunettes et un costume-cravate noir. Il paraît réservé et timide, ce qu'il est réellement. Il s'évanouit chaque fois qu'il voit du sang. Il est pas très endurant ni très fort physiquement, mais il peut être rapide.

Personnalité: Il ne parle pas beaucoup, est plutôt gentil avec les autres et prône la non-violence...allez savoir ce qu'il fait dans la famille Akumu...
Il s'entend bien avec Wanryoku et Juzo. Il a une peur effroyable de Shitsuji.
En réalité il n'a pas qu'une personnalité...mais chut! Son secret sera dévoilé bien plus tard...

Histoire: Son père est le scientifique Roy C., travaillant pour Kagi dans des laboratoires secrets à Kyoto. Sa mère s'est suicidée et Mikomi déteste son père à cause des expériences inhumaines qu'il effectue. S'il est dans la famille Akumu, c'est parce que son père travaille pour Kagi, tout simplement.
Il est né au Japon, à Kyoto.
Un véritable secret le lie à sa famille et l'en épouvante lui-même, ce pourquoi il hait son père. On se demande toujours lequel d'ailleurs...

Equipement: Son hallebarde.

Rôle dans la famille: Scientifique de rechange et Médecin.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  55ffa20acb4eac864420f5bf9c3af

Identité véritable: Ulrich Smithers.

Physique: Il a des cheveux mi-longs châtains foncés et des yeux marrons. Il est grand et svelte lui aussi. D'habitude il met son costume de majordome, mais quand ce n'est pas le cas, il porte un costume cravate noir ou des habits qui rappellent ceux des aristocrates du XIXème siècle. Il a toujours une montre à gousset dorée sur lui.
A l'extérieur, on peut le voir avec un manteau noir style XIXème siècle, avec un chapeau, noir sur la tête. Il ne sort jamais sans sa canne-épée.
Il a trente-trois ans.
Comme Shitsuji, son prédécesseur, il ne peut s'empêcher d'avoir un étrange sourire aux lèvres dans certaines situations, un étrange sourire énigmatique.
Il a tendance à apparaître soudainement derrière les personnes, discrètement et silencieusement, soit pour le simple plaisir de leur faire peur, soit pour les tuer...soit pour leur dire que Kagi sama veut les voir.
Il ne se bat que si c'est vraiment nécessaire, parce que sinon...il a juste la flemme.

Personnalité: Vous voyez Shitsuji? Pour lui, c'est pareil, mais il ne trahit pas. Il est encore plus sadique et cruel que son prédécesseur, cependant il est un peu moins détestable que lui. Il reste assez énigmatique sur tout, son passé, sa vie, ses sentiments et sur toutes les réponses qu'il donne quand on lui pose une question.
Quand il s'agit de tuer, il peut se montrer tout à fait impitoyable, cependant il arrive qu'il soit "attendri", mais c'est assez rare. Il déteste les supplications et les larmes.
Si d'apparence, il est froid, sans sentiments et sadique, au fond il est un peu plus fragile. Il dit n'aimer personne, n'aimer que les cris d'agonie de ses victimes, n'aimer que la peur sur les visages des gens, mais en fait, il a un plus grand coeur qu'il ne le dit.
Histoire: Il est né à Londres. C'est un orphelin qu'on trimballe de famille d'accueil en famille d'accueil. Il n'a jamais compris pourquoi ses parents n'avaient jamais voulus s'occuper de lui. Il l'apprit un peu plus tard, par hasard. Une mère morte en lui donnant naissance et un père violent et alcoolique qui battait souvent sa femme. Les services sociaux voulaient éviter un quotidien pareil à l'enfant. Il fut adopté, il devait bien avoir quinze ans. Enfin il avait trouvé une famille.
Un an plus tard ils déménagèrent au Japon, à Kyoto.
Le couple qui l'avait adopté moururent quelques temps plus tard dans un accident de voiture dont Cedric fut le seul rescapé, bien que gravement blessé. Un drôle d'homme aux cheveux gris vint le chercher à l'hôpital et lui proposa de le rejoindre, lui et sa famille. Des mafieux, mais Cedric n'avait pas vraiment le choix. Il ne voulait pas retourner dans un orphelinat.
C'était il y a dix-huit ans.
Pour lui, amour rime avec toujours. Loupé pour toutes ses relations qu'il a eu jusqu'ici. S'il se cache derrière son masque d'assassin sans pitié, c'est à cause de sa souffrance passée; c'est toujours dur d'aimer sans être aimer. Il n'a jamais connu l'amour avec un grand A.
Aujourd'hui, il fait parti de l'élite de la famille Akumu, il remplace Shitsuji, décédé. Il a totalement juré fidélité à Kagi sama et ne peut le trahir.

Equipement: Canne-épée

Rôle dans la famille: Majordome, Assassin, Facteur, Bras Droit.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  41eb17b5a987e149b6348bcc6c694

Nom de code: Aucun

Identité véritable: Roy C.

Âge: 50 ans

Physique: Il a de courts cheveux châtains foncés, tout comme son fils et porte des lunettes dont les verres légèrement foncés cachent son regard couleur gris-vert possédant trois nuances de gris et deux nuances de vert; le gris de l'argent brillant, allant vers le gris moins brillant de l'acier, puis celui du fer, tirant sur un vert bronze ancien et enfin le vert de la feuille qui pousse au printemps.
Il est grand, musclé et physiquement fort et endurant, bien que le combat ne soit pas réellement son domaine de prédilection.
Un peu comme Hachi, il a tendance à remonter ses lunettes sans arrêt quand il est nerveux. Depuis que son fils Mikomi a pris l'habitude le courser pour le tuer chaque fois qu'il le voit, Roy a dévoilé un don inné pour la course de vitesse.
Il porte toujours sa blouse blanche de scientifique sur une chemise noire ou kaki, ainsi qu'un pantalon gris ou noir.
Il a aussi une canne pour l'aider à marcher vu qu'il boite - sauf quand il court, là, étrangement, il boite plus du tout...mais apparemment c'est psychologique.

Personnalité: C'est quelqu'un d'intelligent pour ce qui est de travailler ou d'étaler ses connaissances; il a tout de même obtenu son agrégation de physique-chimie alors qu'il avait une vingtaine d'années et une agrégation de sciences de la vie et de la terre plus tard. Mais il est ce qu'on peut qualifier de scientifique fou, après avoir effectué des recherches et des expériences si inhumaines que la communauté scientifique décida de l'en bannir.
Il est obsédé par la mort, c'est une idée fixe chez lui.
Il est responsable en partie de la mort de sa femme et sa mort le hante toujours encore.
Il est relativement stoïque et froid. Plutôt timide, il préfère converser avec ses expériences...enfin, ce qu'il en reste.
Il peut se montrer d'un sadisme inouï quand il s'agit d'ennemis de la famille Akumu.

Histoire: Né dans une riche famille américaine installée au Japon, Roy C. fait le bonheur de ses parents. C'est un garçon intelligent, toujours en avance sur ses camarades, toujours premier de sa classe. Socialement peu épanoui car trop occupé à étudier, il a tout de même quelques amis de bonne famille tout à fait respectables pour ses parents.
Il est jeune et c'est un génie qui obtient très tôt une agrégation de sciences physiques et chimie puis bientôt une agrégation de sciences de la vie et de la terre. Ses parents sont très heureux et s'en vantent. Il y a de quoi.
Il a vingt-huit ans, c'est un scientifique reconnu de tous. C'est un cas très rare.
Il se marie à une riche jeune fille de vingt ans, bientôt héritière d'une grosse fortune. Elle est belle et elle l'aime. Lui aussi. Il trouve ses yeux bleus magnifiques. Ils sont heureux, les parents des deux familles aussi, malgré le mariage quelque peu arrangé. Elle tombe enceinte dès la nuit de noces, et cela réjouit tout le monde. Neuf mois plus tard, le petit Daniel est né, Danny comme dirait sa mère.
Et ainsi allait la vie, leur vie était un long fleuve tranquille rempli de bonheur tout le long. Cependant, à leur grand malheur, Daniel tomba malade. Une maladie qui ne se guérit pas, dirent les médecins. La mère en fut chagrinée, son pauvre fils qu'elle aimait tant et qui ressemblait tant à son père! Ses grands-parents ne se lamentaient pas, le couple était encore jeune, ils pouvaient avoir d'autres héritiers. Et cela causa un gros conflit entre le couple et les parents du couple. Logique.
Et puis Roy devint fou. Et peu à peu, sombrant dans sa folie, de vouloir vaincre cette mort impitoyable qui frappait son jeune fils, il se mit à chercher un remède contre cette mort, cette maladie qui lui arracherait bientôt Daniel. Il n'y eut aucune limite à cette folie.
Si bien que les parents le renièrent et la communauté scientifique, ayant découvert ses travaux, le bannirent. Sa femme resta avec lui, elle l'aimait toujours même s'il était devenu plus sombre et distant. Seul son fils comptait désormais.

Elle s'appelait Marisa Isabella Curtis. Elle était d'une blancheur extrême, sa peau paraissait être de la porcelaine. Ses longs cheveux d'un marron couleur d'un jeune arbre ayant ses premières fleurs étaient doux et soyeux. Et ses yeux avaient quatre nuances de bleu, couleur océan déchaîné vers l'extérieur, océan calme, puis lac gelé et ruisseau limpide vers la pupille. Son rire était comme du cristal et sa voix était si douce.
Elle s'appelait Marisa Isabella Curtis.
Et elle gisait dans une mare de sang, défigurée et démembrée, quand Roy la découvrit au petit matin dans son laboratoire. Il s'était évanouit à ce moment-là et ne s'est réveillé que très tard, lorsqu'un cri déchirant le réveilla. Sa femme s'était suicidée en allant voir ce qu'il cachait dans son laboratoire, elle n'en pouvait plus; son mari était fou et son fils allait mourir, tandis que les parents de son mari et les siens étaient tout sauf compatissants. Une balle l'avait délivrée de ses souffrances tandis que ce que cachait son mari dans son laboratoire fit le reste.
Et le cri était celui de son fils qui était en danger.
Le scientifique était arrivé à temps, repoussant les choses mais il savait que maintenant ils allaient mourir. Seulement, il avait omis quelque chose dans son équation, ou plutôt quelqu'un.

Une silhouette qui lui était familière, à part les longs cheveux gris qu'il lui cachait ses yeux et ces étranges cicatrices sur son cou et visage, se tenait devant lui, faux à la main et achevant les choses de son laboratoire. Et ce rire fou qu'il connaissait bien.
Son vieil ami d'enfance était venu pour l'aider.
Et c'est ce qu'il fit.

Dix-huit ans plus tard, Roy fait toujours parti de la famille Akumu, en tant que scientifique, recherchant toujours un moyen de sauver les gens de quelque manière que ce soit.
Dix-huit ans que plus personne n'entend parler de ce scientifique fou, banni de la communauté scientifique, renié par ses parents.
Dix-huit ans que la famille Curtis a disparu. Et si ses parents l'ont tout de même recherché par éthique, ils n'ont pu retrouvé que le manoir dans lequel il vivait, abandonné, du sang séché appartenant à leur belle-fille à l'intérieur. Ils en avaient conclu que leur fils était devenu fou et un assassin en prime. Ils n'étaient pas loin de la vérité, mais rien ne sert de le chercher encore; pour sauver son ami d'enfance, Kagi a tout fait pour que l'on croit à sa mort. Une histoire de suicide apparemment. Quant à son fils il est apparemment décédé de sa maladie.
Mais pourtant...il vit...
Et l'on ignore toujours ce que son père a fait pour que ça soit le cas...Spoiler?!

Equipement: Sa canne, ses "expériences" qui lui obéissent étrangement au doigt et à l'œil et à la voix, ses produits chimiques qui entraînent d'étranges hallucinations mais pas la mort; juste quelques cauchemars effrayants pour la semaine, si bien que vous ne voudrez plus jamais dormir.

Rôle dans la famille: Scientifique en chef.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  D1763f517c807c09d24d6838fa344

Nom de code: Kishin

Identité véritable: Aloysius Philinte Dämon

Âge: 40 ans
Physique: Si vous demandez après l'éminent psychologue Dämon, originaire d'Allemagne, parce que vous ne l'avez jamais vu, tout le monde vous dira que si vous le loupez, c'est que vous êtes aveugle. S'ensuivra alors une brève description qui consistera en une phrase "C'est le type en rose pâle qui répète tout le temps eins, zwei, drei en jouant avec son parapluie."
C'est un homme de grande taille et svelte. Ses cheveux sont...arrangés bizarrement, impossible de dire s'ils sont courts ou longs à part qu'ils sont en bataille...et vraiment en bataille - on se demande d'ailleurs s'il se coiffe. Il les a teints en violet, il dit que ça fait joli. Pourquoi pas? Ce n'est pas la plus grande bizarrerie chez lui. En effet, il aime se mettre des lentilles qui font paraître ses yeux couleur jaune clair ou foncé selon son humeur, avec une pupille de chat.

Niveau habits, c'est simple, si vous ne le voyez pas, vous êtes aveugle. Après tout, comment louper cette chemise à boutons couleur nacre, ce foulard rose à pois blanc, ce pantalon bouffant blanc rosâtre, ce manteau blanc rôsatre muni d'une cape à attaches, ce gros ruban mauve qui lui sert de ceinture, ces collants mauve à rayures rose pâle et ces bottes à bouts recoubés rose foncé, et ce chapeau haut-de-forme rose pâle? Sans oublier le parapluie rose dont le manche clair se termine en forme de cône de glace trois parfums, vanille-menthe-chocolat, ainsi que le haut-de-forme - mentionné ci-dessus - dont le haut se soulève parfois pour laisser voir un coucou vert à ressorts.

Il est célèbre en Allemagne pour son look vestimentaire mais aussi parce qu'il est un des meilleurs.
Mais Aloiysius n'a jamais vraiment su pourquoi: bien qu'il soit l'un des meilleurs psychologues, il a très peu de clients. D'ailleurs il ne comprend toujours pas pourquoi les gens se retournent à son passage, riant aux éclats ou se retenant de le faire, riant alors plus loin.
Non franchement, il n'a jamais eu l'idée de s'habiller normalement.

Personnalité: Comme vous aurez pu le constater, c'est un personnage très excentrique au look très particulier. D'ailleurs il ne s'en cache pas, il adore le rose - non sérieux? - et tout ce qui est adorable et mignon. Les oursons, les dentelles, les rubans, les cœurs, les oiseaux...et le sang.
Il est aussi relativement égocentrique, radin et dépressif.
Oui, c'est un psy qui a besoin de voir un psy.

Il a une grande passion pour les opéras et la musique classique, mais aussi pour la pop bubble-gum, les musiques larmoyantes et dégoulinantes de sentiments à l'eau de rose. Idem pour ce qui est de ses lectures qui consistent en de gros volumes classique ou de romans à l'eau de rose.

Il adore les chiens aussi, de préférence, plus ils sont gros et dangereux, mieux c'est. S'ils mordent les intrus c'est encore mieux.

Un peu comme son patron Kagi, il a un rire très particulier qu'il affectionne beaucoup; un rire diaboliquement effrayant, empreint de folie pure et d'un sadisme évident. Car il est effectivement sadique, il prend un malin plaisir à nuire aux ennemis de la famille Akumu.

Histoire: Il est né en Bavière, dans une famille relativement aisée. Il y a peu de choses intéressantes à dire sur son enfance et adolescence, à part le fait qu'il a un petit-frère tout aussi excentrique que lui mais qu'ils ont eu des parcours professionnels différents. Lui, est devenu psychologue, son petit-frère est devenu vendeur de bonbons - et dealer aussi.

Suite à la mort de sa bien-aimée, une magnifique cantatrice à la rousse chevelure, il sombra dans une profonde dépression. Vite accro aux drogues que lui donnaient son petit-frère, il en devint complètement fou et malade.

Dépressif, au bord du gouffre et presque sur le point de se suicider - agonisant en fait, il s'était ouvert les veines - son petit-frère lui amena un de ses clients, un peu spécial aux premiers abords. L'homme aux longs cheveux gris, avec l'aide du petit-frère, l'emmena à l'hôpital où il fut soigné. Puis, il décida de travailler pour celui qui disait s'appeler Kagi, en remerciement. Ce dernier fit en sorte qu'il devienne l'un des meilleurs psychologues que l'on puisse trouver dans son pays, même s'il n'eut que peu de clients.

Cela fait maintenant quelques années qu'ils se connaissent et à peine quatre ans qu'il est en train peu à peu de tomber amoureux de sa secrétaire, que lui a dégoté Kagi.
Et maintenant que son patron a besoin de lui quelque temps, il l'a suivi jusqu'à Gotham.

Equipement: Son parapluie. Ok, c'est pas une arme, mais quand vous vous prenez sa pointe dans l'œil, ça en devient une. Quant au haut de son chapeau qui s'ouvre pour laisser voir un coucou, c'est normal; juste un système, sorte de gadget qui a tendance à balancer petites billes fumigènes.

Rôle dans la famille: Psychologue.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  A58ac779a2297a6c673bdf781c133

Nom de code: Chisei

Identité véritable: Adélaïde Bellamy

Âge: 31 ans

Physique: Elle a la taille d'une mannequin - et le poids aussi. Ses longs cheveux sont d'un blond doré et brillent presque au soleil ou à la lueur de la lune. Ses yeux sont d'un bleu foncé presque violet. Elle n'est pas myope, mais elle met des lunettes pour se donner un style.

Au travail elle porte un petit pull jaune ou une chemise violette, des talons aiguilles et une mini-jupe noire. Quoiqu'il arrive, même en hiver, elle a toujours une mini-jupe.

En revanche, quand elle ne travaille pas, elle porte une petite robe en cuir moulant au décolleté ne laissant plus aucune place à l'imagination, qui s'arrête bien au-dessus des genoux, des bas presque transparents et de hauts talons aiguilles noirs.

Elle porte aussi des boucles d'oreilles et autres bijoux offerts par son patron, Aloysius Dämon.

Pour se battre, elle se sert de ses jambes. Elle n'est pas une experte au combat, mais elle fait du taekwondo.

Personnalité: Malgré les apparences, elle ne se laisse jamais faire et son coeur n'appartient qu'à son patron. Si elle drague les autres hommes de la famille Akumu, c'est uniquement pour les "taquiner" comme elle le dit si souvent. Le seul à qui elle ne s'y risquerait pas, c'est bien Kagi; vu ce qui est arrivé à Cassandra.

Au travail, elle fait preuve d'un sang-froid et d'un professionnalisme à toute épreuve, elle protège les intérêts de son patron quoiqu'il arrive, arrange aisément toutes les situations délicates et s'il le faut, n'hésite pas à recourir à des méthodes...euh...spéciales...

Elle peut aussi faire preuve d'un sadisme sans égal et elle aime à écouter la mélodie des cris de douleur de ses quelques victimes - encore une tarée.

Elle adore se jeter dans les bras de son patron quand elle est en robe noire moulante et décolleté profond. Etant plus grande que lui, ça donne toujours quelque chose de comique...surtout quand elle le serre bien fort contre sa poitrine et qu'il se retrouve par inadvertance forcée, le nez dans son décolleté - au sens propre comme au figuré. Ce n'est pas qu'il n'aime pas cela, c'est juste que devant plein de monde c'est spécial...surtout quand il se met soudainement à saigner du nez - et pas qu'un peu.

Histoire: Les parents d'Adélaïde rêvaient que leur fille devienne mannequin et soit sur toutes les couvertures des plus grands magasines de mode. Et c'était alors parti pour tous les concours de beauté, les nombreux régimes et les pleurs de la gamine qui ne comprenaient pas pourquoi elle n'avait pas le droit de manger de bonbons comme tout le monde. Et puis il y avait aussi les séances de sport intensives pour qu'elle reste bien mince et tout.
Bien sûr, elle en avait eu marre.
A seize ans, elle fugua, loin de chez elle, mais fut vite retrouvée par des parents en colère. Comment pouvait-elle leur faire ça, à eux, alors qu'ils lui ont tout donné pour qu'elle puisse devenir belle et célèbre? Mais elle leur expliqua qu'elle ne voulait rien de tout cela.
Mais devant des parents aussi stupides, rien ne servait de leur expliquer quoi que ce soit.

C'est lors d'un défile de mode au Japon qu'elle put fuir. Elle suivit un blond en costume blanc très étrange qui disait s'appelait Shiroi. Elle devait bien avoir vingt-trois ans.
Elle resta avec lui pendant quatre ans, où elle découvrit le milieu de la mafia et toute la brochette de tarés, et s'amusait aussi à tous les draguer un par un; sauf Ketsueki et Kagi.
Et puis quatre ans plus tard, Kagi lui demanda de devenir la secrétaire d'un psychologue, un certain Dämon, ce qu'elle accepta tout naturellement.
D'ailleurs elle trouve son Aloysius trop mignon avec sa petite barbiche et sa tenue extravagante.

Et maintenant, ça fait quatre ans qu'elle travaille pour lui et qu'ils sont ensemble.
Depuis peu ils sont à Gotham ayant suivi le parrain yakuza.

Equipement: Un fouet.

Rôle dans la famille: Secrétaire du psychologue.
____
La brochette de tarés au presque grand complet  7abfe291c32b15360201e575c7435

Nom de code: Ningyoo

Identité véritable: Cornelia Flavia Alexandra Wilheima Anderson, connue aussi sous le nom de "la furie en rose", "la Princesse des poupées de sang", "la sale gamine en rose" ou encore "dégage de là avant que je te flingue"...ok, oubliez le dernier c'est pas un surnom...

Âge: 14 ans

Physique: On dirait une de ces vieilles poupées de porcelaine datant du XIXème siècle, avec ses cheveux blonds et longs avec cette coiffure propre aux jeunes filles de la classe des aristocrates, ses yeux d'un bleu-vert magnifique à plusieurs nuances, au teint de la porcelaine la plus blanche et la plus jolie, et ses robes roses à dentelles et rubans de la même couleur ou bien blancs.
Ses habits sont toujours mignons, et de nos jours l'on peut dire qu'elle a un style Baby Doll.
Elle se maquille, mais de manière très discrète, se contentant d'un peu de rouge ou de rose sur ses joues, un peu de mascara et de crayon pour faire ressortir la beauté de ses yeux à la limpidité de cristal.
Elle porte aussi des bijoux, mais des vrais attention! Pas de simples bijoux d'enfants, de pacotille, en plastique. Non, des vrais; des perles et des pierres précieuses, de l'or et de l'argent. Et il est courant que la soie soit la matière dans laquelle sont faites ses robes dignes des riches aristocrates du XIXème siècle, ou tout simplement des personnes qui peuvent se le permettre de nos jours...

Elle est fine et paraît fragile, et elle a de la grâce dans ses mouvements et ses gestes fluides. On pourrait presque en être hypnotisé.
Elle n'a que 14 ans, ce n'est qu'une adolescente, et malgré les apparences...c'est une véritable tueuse.

Personnalité: Comme dit plus haut, mieux vaut ne pas se fier aux apparences.
Devant un public qui ne connaît rien aux activités illicites de la famille Akumu, c'est une gamine au look Baby Doll, bien élevée, toujours enjouée, souriante, joyeuse...incroyablement collante et énervante. Mais bon, généralement les gens évitent de dire ça en présence de son parrain; le dénommé Kagi.

En revanche, quand ce n'est pas le cas, elle montre sa véritable personnalité. C'est un démon sous un masque d'ange.
Elle est sadique et adore faire peur aux autres, et peut aussi se montrer très cruelle. Froide et cynique, cela étonne beaucoup les autres à cause son âge.
Elle est impitoyable et le fait que les seules personnes à pouvoir la "canaliser" sont Kagi et Aloysius, certainement un rapport avec son histoire?

Histoire: Elle est née à Londres, dans une très grande famille - par "grande famille", veuillez comprendre "avec beaucoup de membres". Parmi eux, elle avait un oncle et une tante qui s'était installés à Kyoto et étaient au service d'une famille mafieuse de la ville.
Ses parents aussi d'ailleurs, ne faisaient pas dans le légal.
C'est d'ailleurs par cet intermédiaire qu'ils connurent Kagi.
Et c'est accidentellement que les yakuzas du parrain de la famille Akumu tuèrent l'oncle et la tante en question - ne jamais travailler pour la famille rivale...
Accident qui démarra une lutte Akumu VS Anderson, discrètement bien sûr, à coups de détournements de fonds, élimination discrète de sbires, etc.
Ce que n'avaient pas prévu les deux camps, c'est que les Anderson décèdent plusieurs années plus tard, juste après la naissance de leur fille, à cause d'un bête accident de voiture. Vous savez quoi? Kagi n'y était pour rien.
Il récupéra le bébé qu'était la future psychopathe décrite ci-dessus pour l'élever. Bien sûr il lui raconta toute l'histoire. Bien sûr elle lui en voulut beaucoup. Bien sûr elle était devenue une vraie psychopathe sous un visage d'ange. Bien sûr, c'était une tueuse hors-pair dans la famille malgré son âge. Bien sûr, Mikomi s'évanouit dès qu'il entend parler d'elle - il est trop fragile...
Bien sûr - ça fait beaucoup de "bien sûr" non? - on va s'arrêter là sinon on n'y sera encore à Noël.
Bref...
Cornelia n'a, disons, pas encore totalement une véritable histoire digne de ce nom; elle n'a que quatorze ans, laissez-lui le temps de se construire...ou pas - bé oui, si jamais elle meurt, faut parer à toutes les éventualités!

Equipement: Deux épées à la Shiroi - donc deux épées d'escrime - qu'elle manie comme le prolongement de ses bras. D'ailleurs, ne lui laissez jamais AUCUNE arme blanche entre les mains...d'ailleurs même à feu, évitez.

Rôle dans la famille: Filleule de Kagi, assassin, psychopathe enquiquinante.


____
[PS: J'aurais aimé que l'on commente cette fiche après que je l'ai terminée, merci.]




Dernière édition par Seikyo Akumu/Kagi le Jeu 14 Fév - 14:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La brochette de tarés au presque grand complet  Empty
MessageSujet: Re: La brochette de tarés au presque grand complet    La brochette de tarés au presque grand complet  Icon_minitime1Mer 6 Fév - 18:19

Ok, tu as fait un bon choix pour avatars!
Revenir en haut Aller en bas
Le Joker

Le Joker

Date d'inscription : 11/01/2013
Masculin Age : 24
Messages : 59
Localisation : Quelque-part juste dans votre dos...
Emploi/loisirs : Semer le chaos
Humeur : Psychotique

La brochette de tarés au presque grand complet  Empty
MessageSujet: Re: La brochette de tarés au presque grand complet    La brochette de tarés au presque grand complet  Icon_minitime1Mar 12 Fév - 19:18

PNJs validé Wink

Amuse toi bien avec eux Smile

_________________
La brochette de tarés au presque grand complet  Joker-arkham-asylum-o
Revenir en haut Aller en bas
http://jamesbond007.forumactif.org/
Invité
Invité



La brochette de tarés au presque grand complet  Empty
MessageSujet: Re: La brochette de tarés au presque grand complet    La brochette de tarés au presque grand complet  Icon_minitime1Sam 9 Mar - 17:08

Ci-dessous, un autre PNJ appartenant à la brochette de la famille.
Il se peut que j'en rajoute ainsi de temps en temps, pour la continuité de certains RPs.
Je tiens également à préciser qu'il y aura un roulement entre les PNJs, que certains s'en iront tandis que d'autres viendront et vice-versa.

____
La brochette de tarés au presque grand complet  A54194c106471e348ef8982c531f0

Nom de code: Kemuri.

Identité véritable: Anatole "Sandie" Gwilherm Beringer, connu sous le nom de Cook pour les simples sbires ou Cookie-kun - ça c'est pour Kagi. Le "Sandie", c'est juste parce que sa mère voulait avoir une fille...ah les parents...

Âge: 27 ans

Physique: Il est grand et svelte - comme à peu près tous les membres de la famille Akumu, vous l'auriez remarqué.
Il a de courts cheveux blonds. Ses yeux bleus sont si foncés que l'on pourrait les croire noirs.
Il est élégant et altier, son apparence reflète son caractère.
Un costume-cravate noir est son costume habituel, avec une chemise bleu à rayures fines et noires. Lorsqu'il fait la cuisine il met toujours un tablier.
Vif et agile, son style de combat repose sur ses jambes et entièrement sur elles.
Lorsqu'il doit utiliser ses mains au combat, c'est uniquement pour "cuisiner", avec des couteaux à lames aiguisées.
Il a l'air aussi résistant que Wanryoku car il se fatigue moins vite à la course que les autres, malgré le fait qu'il fume énormément - ou comment avoir trouvé le truc pour éviter de se fatiguer inutilement contrairement aux autres...
Lorsqu'il s'énerve - et il est facile de l'énerver - il fait très peur. Surtout lorsqu'on a l'impression de voir des flammes briller dans ses yeux et une aura enflammée derrière lui - ceci n'est qu'une illusion, bien sûr; même si c'est fou à quel point on imagine bien les flammes derrière lui, comme dans les mangas.
De temps en temps, il porte des lunettes à montures en plastique noir, avec des verres fumés couleur orange.
Quand il voit une très jolie jeune femme, il a tendance à saigner du nez. Et pas qu'un peu.
Imaginez quand il en voit en petite tenue. C'est pourquoi il est très souvent accompagné de quelqu'un prêt à appeler une ambulance ou prêt à lui faire des transfusions sanguines.

Personnalité: Il est assez calme, posé et sérieux. C'est un excellent cuisinier très patient dans son domaine. Sa fierté est de savoir cuisiner à peu près n'importe quel plat et d'en connaître tous les secrets pour rendre un plat simple encore meilleur, sa joie est de savoir les affamés repus de sa cuisine et que pas même une miette ne reste dans l'assiette de quelqu'un qui n'avait pas même faim.
Extrêmement galant avec les femmes - surtout si elles sont belles - il est prêt à leur rendre de grands services. Avec lui, il n'arrive jamais rien à une femme tant qu'il est dans le secteur.
Il s'énerve lorsque l'on fait du mal à une jeune femme, au point qu'il en perd tout son sang-froid et devient comme une sorte de démon: enragé et assoiffé de sang et vengeance.
Facilement attiré par toutes les jolies jeunes femmes, il en est aussi un brin pervers, mais reste assez raisonnable quant à ça; il se refuse de les violenter, car pour lui le coeur d'une femme se mérite par une cour assidue et la sincérité des sentiments, non pas par la violence.
Et surtout...il est préférable aux ennemis attaquant directement la propriété personnelle de Kagi où se trouve également ce cuisinier hors-pair, de déranger ce dernier en pleine cuisine; sauf si vous souhaitez finir en viande pour sa cuisine.
Kemuri a le don de faire des choses excellentes à partir d'aliments basiques et bons marché.

Histoire: Le petit orphelin Beringer, Anatole de son petit nom, a perdu ses parents au cours d'une traversée. Ses parents étaient passionnés de navigation et avaient embarqué pour faire le tour du monde en voilier, avec leur fils âgé de sept ans alors. Hélas, ils furent pris dans une tempête. La bôme du voilier vint percuter de plein fouet la tête de la mère d'ordinaire attentive, qui venait tout juste d'empêcher à son fils de passer par-dessus bord; elle mourut sur le coup. Quant à son père, il périt noyé lorsque le navire chavira. Et Anatole, effrayé, pensa mourir à ce moment-ci, lui aussi et sombra dans l'inconscience.

Mais pourtant, au petit matin, il se réveilla à bord d'une petite vedette. Un homme qui avait perdu sa femme et son fils dans la même tempête terrible, avait pourtant survécu miraculeusement. En se réveillant, il avait vu flotter un corps dans l'eau, qui s'accrochait désespérément à une bouée, bien qu'inconscient. Au début, l'homme avait cru que c'était son fils, mais ce n'était pas lui. Sa famille avait aussi péri, comme celle d'Anatole.
Tous deux n'avaient plus famille aucune et l'homme était, quant à lui, en marge de la société; criminel recherché pour erreurs de jeunesse. Il avait bien réussi à se faire oublier mais une prime était toujours sur sa tête; lourde prime et jamais il ne devait réapparaître. Il avait recommencé une autre vie avec une serveuse et avait eu un fils d'elle mais ils étaient morts. Et Anatole ressemblait tellement à ce fils perdu.

Après quelques moult péripéties dignes d'un roman d'aventure relatant la survie de deux personnes paumées sur une vedette au beau milieu de l'océan avec l'incapacité de revenir sur la terre ferme parce que les moteurs de la vedette ont été endommagés et qu'il était impossible de les réparer, et que l'on peut résumer par différents mots-clés comme "requins", "tempêtes", "oups y a plus de provisions", ils finirent par être retrouvés juste avant qu'ils en viennent à s'entretuer pour se bouffer l'un l'autre.
D'ailleurs les deux ont été surpris et ont cru que les jeunes femmes sur le voilier étaient des sirènes - quand on crève la dalle, qu'on a soif et que la seule eau disponible est celle de la mort, qu'on dort peu parce que l'autre pourrait le manger et qu'on finit par avoir des hallucinations...bon, vous voyez le truc?
Recueillis à leur tour et évitant un sort bien funeste, ils finirent par faire connaissance avec le reste de la famille Akumu - oui, les jeunes femmes en question faisaient parties de la famille yakuza si souvent citée dans ces fiches de présentation.
Puisqu'ils avaient failli mourir de faim - ou de cannibalisme - ils s'étaient jurés que plus jamais personne en leur présence n'allait mourir de cette atroce manière, si bien qu'une fois engagés par la famille, ils se mirent bien vite aux fourneaux.
C'est ainsi que plusieurs années plus tard, le petit Anatole - appelé Kemuri au sein de la famille - devint un maître-coq très réputé.
D'ailleurs, l'homme qui était avec lui en tant que mentor est devenu chef cuisinier dans un restaurant appartenant à la famille - restaurant très réputé pour ses serveuses et ses serveurs euh...avec un certain pourboire à la fin des services vous..bref...
Kemuri y travaillait aussi.

En ce moment il prépare ses valises. En effet, le patron l'a appelé pour venir s'installer à Gotham. Et il en est très heureux, ça le changera du quotidien. Non pas qu'il n'aimait pas sa vie, au contraire, il combinait sa passion de la cuisine, était entouré de jolies serveuses, ravissait de sa cuisine les affamés...juste que ça manque un peu de piment. Il a besoin d'aventures plus intenses. Et quoi de plus intéressant comme piment, que cette ville remplie de criminels en tous genres? Gotham City allait bientôt avoir un excellent maître-coq parmi les rangs de criminels de la mafia.

Equipement: Ses jambes, ses ustensiles de cuisine - couteaux principalement, aiguisés de préférence.

Rôle dans la famille: Cuisinier.

Revenir en haut Aller en bas
Le Joker

Le Joker

Date d'inscription : 11/01/2013
Masculin Age : 24
Messages : 59
Localisation : Quelque-part juste dans votre dos...
Emploi/loisirs : Semer le chaos
Humeur : Psychotique

La brochette de tarés au presque grand complet  Empty
MessageSujet: Re: La brochette de tarés au presque grand complet    La brochette de tarés au presque grand complet  Icon_minitime1Sam 9 Mar - 17:14

PNJ validé Wink

Amuse toi bien avec Smile

_________________
La brochette de tarés au presque grand complet  Joker-arkham-asylum-o
Revenir en haut Aller en bas
http://jamesbond007.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




La brochette de tarés au presque grand complet  Empty
MessageSujet: Re: La brochette de tarés au presque grand complet    La brochette de tarés au presque grand complet  Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
La brochette de tarés au presque grand complet
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bon café avec une machine grand public... possible?
» Tout sur Slayers Hentaï (ou presque)
» Grand Seïko, j'aime...
» Voigtländer Color-Skopar 20 mm f 3.5 : un objectif super grand-angle pour Canon
» Objectif grand angle pour Nikon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Hors-Jeu :: ~ Archives du forum ~-
Sauter vers: